Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

Le programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis a été construit autour de la collection de manuscrits et d’imprimés en provenance de l’abbaye du Mont Saint-Michel conservée à Avranches. Il vise la mise en place d’un dispositif d’édition numérique, hébergé sur les serveurs de l’université de Caen, Basse-Normandie, qui réunira et mettra à la disposition des chercheurs et du public les documents utiles à l’histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel.

Il rassemble, sous la responsabilité de Catherine Jacquemard, plusieurs chercheurs du Centre Michel de Bouärd (UMR 6273, Université de Caen Basse-Normandie) sur différents projets de catalogage et d’édition de textes : prévu pour se développer sur la durée, le programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis a été en effet conçu pour être alimenté de réalisations dotées d’une certaine autonomie, mais nécessairement complémentaires et interopérables. Actuellement, on recense trois projets dont la réalisation est coordonnée par Marie Bisson :

  • la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel ;
  • l’édition des inventaires anciens ;
  • l’édition des textes de dom Thomas Le Roy sur l’histoire montoise.

Le programme s’inscrit également dans le cadre d’une réflexion sur les outils et les méthodologies de structuration des données en XML menée au pôle Document numérique (MRSH – USR 3486, Université de Caen Basse-Normandie), sous la responsabilité de Pierre-Yves Buard. Le partenariat avec le pôle Document numérique a permis la mise en place, pour l’établissement et l’exploitation des données, d’outils transversaux auxquels collaborent les chercheurs du Centre Michel de Bouärd (voir aussi les programmes E-Cartae, Scripta) et des chercheurs extérieurs (notamment les membres de l’equipex Biblissima). Le programme repose ainsi sur l’articulation de trois modules :

  • environnement de catalogage en XML-EAD ;
  • environnements d’édition de sources anciennes en XML-TEI ;
  • environnement de constitution de thésaurus : personnes, lieux, œuvres, etc.

ProgrammeMSM

Les modules du programme

1. Catalogage

La mise en ligne de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel s’inscrit dans une démarche plus générale de conservation et de valorisation de la collection physique conservée à Avranches, tout en permettant de répondre à la double exigence de protéger et rendre accessible à un public élargi un patrimoine riche, mais fragile. La Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel associe un répertoire des notices catalographiques des manuscrits et imprimés ayant appartenu à la bibliothèque montoise et un réservoir de fac-similés numériques.

BVMSM

Le travail rassemble à la fois des chercheurs du Centre Michel de Bouärd et de l’Office universitaires des Études Normandes, des ingénieurs du pôle Document numérique et des conservateurs et acteurs du patrimoine écrit de la bibliothèque municipale d’Avranches (fonds ancien). La première phase du travail a consisté à structurer l’ensemble des métadonnées au format XML, afin de mettre en place un catalogue de notices descriptives indiquant pour chaque manuscrit et chaque ouvrage imprimé son contenu. Parallèlement une méthodologie de structuration a été mise en place pour que la description soit conforme aux usages et normes de description en vigueur (Guide des bonnes pratiques de l’EAD en bibliothèque pour les manuscrits ; Unimarc et norme Z 44-074 pour la description des monographies anciennes). La mise en ligne de la première version de la bibliothèque virtuelle, devrait être rendue publique au premier semestre 2016 et comprendra :

  • les descriptions codicologiques brèves de chacun des manuscrits conservés à la bibliothèque d’Avranches et leur contenu (identification des œuvres) ;
  • les descriptions des volumes imprimés ;
  • la mise en ligne des numérisations des pages de titre des imprimés et de l’intégralité des manuscrits.

Ce programme a fait l’objet d’une subvention du ministère de la Culture et de la Communication (Service du livre et de la lecture) dans le cadre des appels à projets nationaux Patrimoine écrit en 2011. Il est encadré par un comité scientifique depuis janvier 2014.

2. Éditions

a. Éditions des inventaires anciens dans le cadre de l’equipex Biblissima

Dans le cadre de l’equipex Biblissima, une équipe travaille à la constitution d’éditions d’inventaires anciens en XML-TEI. Le pôle Document numérique (MRSH, Université de Caen Basse-Normandie) travaille ainsi à des interfaces ergonomiques de saisie des données ainsi qu’à des interfaces de consultation et exploitation.

inv_1 inv_2

C’est dans ce cadre expérimental qu’a été mise en place l’édition du corpus des inventaires anciens relatifs au Mont Saint-Michel par un groupe de chercheurs du Centre Michel de Bouärd. La majorité des listes de livres disponibles date de la période mauriste au Mont Saint-Michel (1622-1789) : les inventaires d’Anselme Le Michel et de Bernard de Montfaucon par exemple. Aucune liste médiévale n’est disponible, mais l’inventaire réalisé par le commissaire Pinot-Cocherie au moment des confiscations révolutionnaires a été inclus dans le corpus : c’est le seul à intégrer l’ensemble de la bibliothèque, manuscrits et volumes imprimés.

Le corpus en cours de transcription et d’annotation a déjà fait l’objet d’un premier prototype de visualisation à partir d’un moteur d’affichage construit au pôle Document Numérique et configuré pour ce corpus spécifique.

b. Édition du corpus historiographique de dom Thomas Le Roy sur le Mont Saint-Michel

Au XVIIe siècle, dom Thomas Le Roy, moine de la congrégation Saint-Maur, écrit conjointement plusieurs textes sur l’histoire de l’abbaye du Mont Saint-Michel, mais longtemps le corpus reste inédit. Au XIXe siècle, l’érudit Eugène de Robillard de Beaurepaire en propose une première édition scientifique [2]. Ce dernier a cependant privilégié une seule des trois versions fournies par l’auteur, Les Curieuses recherches du Mont Saint-Michel (Caen BM, Mancel 195) en passant sous silence les deux autres textes, L’histoire de l’abbaye du Mont Saint-Michel au péril de la mer (Paris BNF, Français 18950) et la Bresve histoire de l’abbaye du Mont Sainct-Michel (Paris BNF, Latin 13818).

DLR

L’édition des Curieuses recherches d’Eugène Robillard de Beaurepaire, bien qu’étant utilisée par tous les spécialistes de l’histoire montoise, reste sujet à controverses : l’éditeur a laissé de très nombreux passages inédits et le lecteur ne peut pas toujours distinguer les notes scientifiques de l’éditeur du texte de l’auteur. Le corpus nécessitait donc un édition critique, objet d’une thèse de doctorat menée par Marie Bisson et co-dirigée par Catherine Jacquemard et Véronique Gazeau.

Les trois textes du corpus définitif sont autographes et entretiennent des liens étroits qu’il s’agit de décrire. Par ailleurs l’auteur a utilisé les sources disponibles dans la bibliothèque de l’abbaye montoise à son époque, sources qu’il s’agit d’identifier le plus précisément possible. L’édition de ce corpus doit permettre une première tentative d’explication de cette production abondante, près de 800 pages, en une courte période (18 mois) et de la contextualiser.

Le travail d’établissement critique du texte s’est fait parallèlement à la mise en place d’outils d’éditions en XML-TEI : il a permis de tester, d’expérimenter et d’améliorer différents environnements de travail numérique : environnements d’édition en XML-TEI ; environnements d’indexation ; moteurs d’affichage, etc.

3. Constitution de thesauri

L’indexation, dans le cadre de l’édition du corpus de dom Thomas Le Roy et du corpus des inventaires anciens, a permis d’établir, tester et utiliser un outil commun au Centre Michel de Bouärd et à l’equipex Biblissima, mis en place au pôle Document Numérique : un thésaurus des noms de personnes, des noms de lieux, des titres d’œuvres.

L’indexation des textes se fait au moyen de fichiers externes. Chacun des termes à indexer dans les œuvres ou catalogues édités (« fichiers sources ») est défini et développé, une seule fois, dans des « fichiers ressources ».

L’incrémentation des fichiers ressources est réalisée dans le cadre de plusieurs programmes de recherche – travaux d’éditions [3] et constitutions de catalogues [4] – des chercheurs du Centre Michel de Boüard et des membres de l’equipex Biblissima (participant au programme d’édition des inventaires anciens). À l’avenir, les données ont vocation à être ouvertes à d’autres communautés de chercheurs et d’autres projets.
Les environnements de travail ont été construits et configurés par des ingénieurs [5]du pôle Document numérique (MRSH de l’université de Caen, Basse-Normandie). Ils sont constitués pour le logiciel XMLMind XML Editor. Les outils d’exploitation sont élaborés et mis en œuvre par le pôle Document numérique.

Les ressources communes sont actuellement composées de trois modèles différents : les personnes, les lieux et les œuvres, mais peuvent être enrichies de nouveaux vocabulaires.

La réalisation des notices-personne a permis de constituer un site de travail intitulé Prosopographie. Il rassemble actuellement 3500 notices-personnes et permet une recherche plein texte sur l’ensemble et la mise en œuvre dynamique des liens vers les notices autorités nationales et internationales ou vers des images d’exemple d’écriture favorisant la reconnaissance des mains.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *