Tous les articles par Thierry Buquet

Mise en ligne de la base Scripta

Scripta est l’acronyme de Site Caennais de Recherche Informatique et de Publication des Textes Anciens. Il s’agit d’une base de données des chartes normandes des Xe-XIIIe siècles. Scripta est, avec la revue électronique Tabularia et le projet E-Cartae, l’une des réalisations opérées dans le programme « sources textuelles et production documentaire dans la Normandie médiévale », développé au Centre Michel de Boüard-Craham. Cette édition en ligne de la base est la première version accessible au public (http://www.unicaen.fr/scripta/). La base compte environ 8500 actes, pour l’essentiel issus d’éditions anciennes, permettant l’accès au plus vaste corpus de chartes normandes jamais réuni. L’accès aux données de Scripta pour cette partie du corpus ne dispense pas d’un recours aux éditions elles-mêmes, ou aux actes conservés dans les archives et les bibliothèques, pour repérer la tradition et les variantes de la plupart des documents. La base s’élargira avec d’autres corpus, issus d’éditions récentes, et également d’actes inédits directement encodés en XML-TEI et accompagnés de l’apparat critique nécessaire à leur édition. La base publiée en février 2017 est donc la première version d’un outil qui continuera à évoluer à l’avenir.

Historique du projet et aspects techniques

Le projet Scripta est né en 2004 avec l’objectif de publier en ligne des documents relatifs à la Normandie médiévale, actes et chartes anciennes, manuscrits ou édités, mais dont l’extrême dispersion nécessitait de les regrouper dans un outil unique.

La première version de la base a été réalisée en PHP MySQL et était consultable en ligne sur accès réservé. L’évolution du projet depuis 2010 a profité du développement, aux Presses universitaires de Caen, des outils d’édition en XML-TEI élaborés au sein du pôle du Document numérique de la MRSH de Caen. Un autre projet, E-Cartae, en relation avec Scripta, a pour l’objet l’édition en ligne des actes des évêques d’Évreux, réalisé par Grégory Combalbert (Centre Michel de Boüard-Craham). D’autres projets du Craham utilisent également les outils d’édition XML-TEI développés à la MRSH : Ichtya, (encodage TEI et mise en ligne de traités encyclopédiques médiévaux sur les poissons) et Nummus (catalogue XML-EAD de découvertes monétaires issues de fouilles archéologiques).

La base MySQL a donc été exportée en XML-TEI, pour être mise en ligne, dans la version actuelle, via le logiciel Pleade, utilisé dans de nombreux projets numériques de la MRSH et du Craham (notamment Nummus). Le corpus d’actes de Scripta en TEI est converti en XML-EAD pour sa mise en ligne. L’étape suivante sera de publier une deuxième version, enrichie de nouveaux actes, de nouvelles images numériques (ex. provenant du Musée bénédictine de Fécamp), de nouveaux index, de Scripta en XML-TEI avec un nouvel outil de mise en ligne de corpus XML en cours de développement au Pôle du document numérique de la MRSH de Caen.

Le fait d’avoir pour source un ensemble de fichiers XML-TEI permettra, le cas échéant, de réaliser la publication multisupport de corpus d’actes, tout en permettant d’envisager une pérennité des données numériques.

Contenu de la base et moteur de recherche

Scripta propose la consultation d’actes dans leur langue originale (majoritairement le latin), sans traduction. Chaque notice présente un ensemble de métadonnées analytiques : genre (diplomatique) et type (juridique) d’acte, lieu d’émission, auteur (nom, fonction, institution), bénéficiaire (nom, fonction, institution), date, lieu de conservation, bibliographie, authenticité, langue, tableau de la tradition (liste des éditions et le cas échéant, des témoins manuscrits) et dissertation critique (éléments sur la datation, la source de l’information, renvoi bibliographique, etc.). Le contenu du document est présenté par l’analyse (regeste ou résumé de l’acte) et le texte intégral du document. Le cas échéant, l’acte peut être accompagné de reproductions numériques du manuscrit original, ou par un lien vers une ressource en ligne (par exemple, sur gallica.bnf.fr). Pour les chartes originales antérieures à 1121, un lien renvoie à son enregistrement dans la base des originaux de l’Artem hébergée sur le portail Telma (http://www.cn-telma.fr/originaux/).

Un moteur de recherche avancée permet d’effectuer et de croiser des requêtes sur les champs suivants : numéro d’acte, genre et type d’acte, lieu d’émission, auteur (et sa fonction), bénéficiaire (et sa fonction), date ; ainsi que sur la bibliographie (auteur et titre). Le moteur de recherche simplifiée permet de faire une requête sur le contenu des actes (recherche plein texte, avec opérateurs booléens et troncatures), mais aussi sur tous les champs descripteurs d’un document.

Il est possible d’effectuer une recherche en sélectionnant des entrées d’index classées alphabétiquement, sur les champs genre et type d’acte, authenticité, lieux d’émission, auteurs/disposants (avec un index séparé sur leurs fonctions/institutions), bénéficiaires (avec un index séparé sur leurs fonctions/institutions) ; et sur les champs auteurs et titres de la bibliographie. En revanche, il n’est pas encore possible d’accéder à l’indexation de tous les noms de personnes et de lieux contenus dans chaque acte, qui est prévue dans les développements ultérieurs du projet.

Enfin, un outil permet d’exporter une notice ou un ensemble de notices au format PDF. Un porte-documents (sans authentification) permet d’isoler des actes le temps de la session utilisateur).

Chaque acte est référencé par un numéro qui reste pérenne et reçoit une adresse. Il est donc possible de citer un acte de Scripta dans des travaux de recherche et d’y renvoyer. Le mode de citation est affiché en fin de page pour chaque document.

Une version en anglais de l’interface est également disponible : http://www.unicaen.fr/scripta/?locale=en

Partenaires du projet

Depuis son lancement, le projet Scripta a été soutenu ou associé à plusieurs programmes : appels d’offres MRSH Caen, ACI « Les chartes comme instrument de pouvoir dans les sociétés médiévales », projets ANR Espachar et Charcis. Il est soutenu par le Pôle du document numérique de la MRSH et par le consortium COSME du TGIR Huma-Num, et il bénéficie d’un soutien de l’Institut universitaire de France. (voir liste détaillée des partenariats : http://www.unicaen.fr/scripta/pages/partenariats.html)

L’équipe du projet

Responsable scientifique du projet Scripta, Pierre Bauduin a été directeur du Craham de 2008 à 2016. Professeur d’histoire médiévale à l’université de Caen, il est membre senior de l’institut universitaire de France. Ses recherches portent principalement sur l’histoire de la Normandie et l’intégration des Scandinaves dans le monde franc, les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux et les sources écrites (historiographie et documentation diplomatique).

L’ancienne interface sous MySQL a été réalisée (2004-2005) par dans le cadre d’un DESS par Benoît Trohel alors encadré Stéphane Brossard (Université de Caen Normandie).

Tamiko Fujimoto, docteure en histoire médiévale, est membre associée au Craham et travaille depuis de nombreuses années à l’enrichissement de la base de données (encodage des actes, indexation, bibliographie). Elle a été secondée par Clémentine Berthelot en 2014-2015, qui a assuré un travail de normalisation des entrées de la base.

Thierry Buquet, ingénieur de recherche au Craham, a assuré le suivi du projet depuis 2015 pour finaliser la mise en ligne.

Enfin, Anne Goloubkoff, ingénieure au Pôle du document numérique de la MRSH de Caen, a assuré toutes les opérations informatiques et éditoriales nécessaires à la mise en ligne (conversions XML TEI EAD, intégration dans Pleade, gestion du site, nettoyage de données, insertion des images…). De manière plus générale, le projet a bénéficié de la réflexion croisée des chercheurs du Craham et des ingénieurs du pôle numérique de la MRSH.

Cette dynamique collective sera poursuivie, et il est possible aux lecteurs d’y contribuer en signalant les corrections qui leur sembleront pertinentes en cliquant sur l’onglet contact en haut de page.

Un outil pour la recherche

La base Scripta a été conçue comme un outil de recherche pour mettre à disposition un corpus de textes nécessaires aux études historiques et philologiques, qu’il s’agisse de documenter une institution, un établissement religieux, un personnage ou une famille, un groupe social, une série d’actes par genre, auteur ou bénéficiaire. Elle offre ainsi un ensemble d’actes de la pratique pour soutenir des recherches très différentes sur les institutions et les faits sociaux de la période médiévale, y compris sur des aspects inattendus (voir épilogue). Elle fournit également un ensemble de métadonnées nécessaires à l’édition ou à l’étude des actes, permettant de renvoyer à d’autres corpus (ex. actes originaux antérieurs à 1121, Chartae Galliae, CBMA, English Episcopal Acta…) et d’apporter les éléments pour une datation. On rappellera ici que beaucoup d’actes normands antérieurs à la première décennie du XIIIe siècle ne sont pas datés et nécessitent, pour autoriser une datation, souvent approximative, de croiser les informations. La documentation réunie dans Scripta intéresse également les recherches menées dans d’autres pays européens, et en premier lieu l’Angleterre et le monde anglo-normand et plantagenêt, qui partagent entre 1066 et 1204 les mêmes souverains, une partie de leurs élites laïques et ecclésiastiques, ainsi que nombre de caractéristiques institutionnelles et documentaires qu’il convient de préciser : de ce point de vue, on peut escompter que les développements futurs des outils d’indexation associés à la base permettront d’explorer de manière plus précise les relations établies de part et d’autre de la Manche ainsi que les études prosopographiques. Scripta est également un outil qui participe aux questionnements actuels sur les sources documentaires, qui se déclinent de multiples manières du genre diplomatique au contenu juridique des actes et aux formules employées dans les actes. Le développement de bases de données consacrées aux chartes permet de donner une dimension spatiale ou territoriale à l’étude des actes, en autorisant une comparaison des corpus régionaux et, au-delà, de prendre en compte l’évolution de ces pratiques diplomatiques, et d’en étudier les facteurs comme la circulation des documents et des modèles. Pour terminer ce tour d’horizon rapide, Scripta est également un outil de valorisation des recherches, notamment concernant la constitution de corpus (ex. actes d’évêques, chartes cisterciennes) en cours de réalisation.

Épilogue : l’un des plus anciens documents connus sur la pêche à la baleine en Pays basque

La charte 315 de Scripta (https://www.unicaen.fr/scripta/acte/3145), datée du 6 septembre 1199, est une donation du roi d’Angleterre Jean sans Terre à Vital de Villa. Il s’agit de l’échange d’une rente anciennement accordée par le roi Richard sur le droit de sécher du poisson dans les îles de Guernesey et de Jersey, contre la somme de 50 livres d’Anjou à prélever sur deux baleines prises dans le port de Biarritz, à condition que ces baleines valent par an plus de 50 livres, et que l’excédent soit reversé au roi.

Ce document prouve donc que l’on capturait régulièrement des baleines en Pays basque au XIIe siècle, et que ces prises généraient des sommes importantes, sur lesquelles le roi d’Angleterre (régnant à l’époque sur la Gascogne et sur la Normandie) pouvait lever des taxes. Il s’agit là d’un des plus anciens documents écrits attestant la chasse à la baleine à Biarritz. À travers cet exemple atypique, on perçoit toute la richesse de la base Scripta et sa grande variété d’informations historiques, parfois bien éloignées des rivages de la Normandie.

Liens

Consulter la base Scripta : https://www.unicaen.fr/scripta/

Mode d’emploi de la base : https://www.unicaen.fr/scripta/pages/aide.html
Partenariats : http://www.unicaen.fr/scripta/pages/partenariats.html

Illustration :

Caen, Archives départementales du Calvados, H 912.

https://www.unicaen.fr/scripta/acte/1814

Guillaume, évêque de Coutances, confirme qu’à l’occasion de la dédicace de l’abbaye Notre-Dame d’Aunay, Guillaume du Hommet, connétable du roi, a donné en dot à cette abbaye toute sa terre de Langrune.

Appel à communication : Animaux aquatiques et monstres des mers septentrionales / Aquatic Animals and Monsters of the Northern Seas

Lieu : Cerisy-la-Salle, 31 mai-3 juin 2017

Date limite de l’appel à communication : 31 mai 2016

Site web du colloque : http://ichtya2017.sciencesconf.org/

Dans la suite des travaux fondateurs d’Aristote et de Pline l’Ancien sur l’ichtyologie, leurs continuateurs ont privilégié l’étude de la faune aquatique des zones connues par ces auteurs, de l’Atlantique au Gange et du Nil au Rhin. En s’efforçant d’intégrer progressivement les animaux de leurs propres habitats, situés dans des zones plus septentrionales, les savants du Moyen Âge témoignent de l’importance des animaux aquatiques dans leur quotidien et de leur volonté de décrire les espèces qu’ils connaissent par l’observation et l’expérience ; ils ouvrent ainsi un nouveau champ d’étude à l’ichtyologie. Le présent colloque s’intéressera à cette évolution et sera dédié aux animaux et monstres des mers boréales. Continuer la lecture de Appel à communication : Animaux aquatiques et monstres des mers septentrionales / Aquatic Animals and Monsters of the Northern Seas