Archives de catégorie : Normandie / Normandy

Antonella UNDIEMI, Per un corpus delle epigrafi età normanna (secoli X-XII)

Antonella Undiemi, Per un corpus delle epigrafi età normanna (secoli X-XII), Thèse de doctorat soutenue en 2014, (dir. N. Giovè, F. De Rubeis, Université de Padoue)

 

Résumé/abstract :

 

The object of this research concerns the realization of a corpus of Latin epigraphs which were produced in northern France, England and southern Italy (specifically in Apulia and Sicily), that is in the main areas involved in the Norman expansion in Europe between X and XII century. The thesis consists of two parts developed into two volumes: the first one contains considerations emerged from the analysis of inscriptions, while the second one is the catalogue of sources. The first volume provides the historical context within which the epigraphic sources were produced, taking account of cultural aspects; it describes the corpus considering the different typologies of inscriptions and finally it dedicates a significant part to the writing, focusing on the paleographical analysis of epigraphs. The corpus collects 114 records: 43 in northern France, 26 in England and 45 in southern Italy. In order to analyze the inscriptions, it has been followed the methodology used for the latest volume of the Inscriptiones Medii Aevi Italiae (IMAI).

[Source : http://www.dart-europe.eu/full.php?id=1088452]

 

PDF : http://paduaresearch.cab.unipd.it/7005/2/antonella_undiemi_tesiII.pdf

Keeshan, Sarah

Doctorante / PhD Candidate

University of Toronto
Continuer la lecture de Keeshan, Sarah

Stéphane Lecouteux, Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp

Stéphane Lecouteux, Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp

Compte rendu de la soutenance de thèse par Jacques Le Maho, Centre Michel de Bouärd – Craham (UMR 6273 CNRS/Unicaen)

Le 23 novembre 2015, à l’université de Caen Basse-Normandie, Stéphane Lecouteux a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp », devant un jury composé de Pierre Bauduin, professeur à l’Université de Caen Basse-Normandie, président du jury ; François Bougard, professeur à l’Université Paris-Ouest-Nanterre (rapporteur) ; Laurent Morelle, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (rapporteur) ; Edoardo D’Angelo, professeur à l’Università degli studi Suor Orsola Benincasa de Naples ; Anne-Marie Turcan-Verkerk, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (co-directrice de la thèse) et Catherine Jacquemard, professeur à l’Université de Caen Basse-Normandie (directrice de la thèse).

Continuer la lecture de Stéphane Lecouteux, Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp

Reconstructing the Earliest Illustrated Chronicle from the Medieval Latin West

Responsables du projet/Project leaders : Benjamin Pohl (benjamin.pohl@bristol.ac.uk)

Établissements principaux/Main institutions : University of Cambridge

Projet en cours/Project in progress

Description :

My project will be the first to identify and analyse the evidence for an illuminated exemplar for London, British Library, MS Cotton Nero D viii. MS Cotton Nero D viii is an English manuscript produced during the second half of the twelfth century, perhaps at St. John’s Abbey, Colchester. The manuscript’s context of transmission before the later Middle Ages has so far remained largely unexplored. The implications of my analysis of the material features of MS Cotton Nero D viii, especially remnants of illustrative matter from its exemplar, would be transformative in informing our present knowledge about the manuscript’s use and prospective readership, as well as of medieval Latin manuscript culture in general. Indeed, to date, both MS Cotton Nero D viii and other Latin historical manuscripts from the period c.1000-1150 have been considered as lacking illustrative content beyond the level of decorated initials and litterae notabiliores. However, as my preliminary investigation of MS Cotton Nero D viii demonstrated, this manuscript almost certainly derives from an illustrated copy of Dudo of St. Quentin’s Historia Normannorum. Indeed, the research I propose here will establish that MS Cotton Nero D viii can also be related, via a shared exemplar, to another Norman manuscript (Rouen, Bibliothèque Municipale, MS 1173/Y11) which, albeit considered unillustrated by previous scholars, I was able to conclusively show contained traces of figurative illuminations in the form of pen line drawings (see my article B. Pohl, ‘Poems, Pictures and Purpose: New Perspectives on the Manuscripts of Dudo of St. Quentin’s Historia Normannorum’, Scriptorium 67 (2013), 229-58).

Continuer la lecture de Reconstructing the Earliest Illustrated Chronicle from the Medieval Latin West

Mapping the early church in Western Normandy: AD400-1200

Responsables du projet/Project leaders : David Petts (d.a.petts@durham.ac.uk)

Établissements principaux/Main institutions : Durham University

Projet en cours/Project in progress

Description :

This project aims to map the evidence for Christianity in Western Normandy to develop a better understanding of the development of the Church in this region. It will integrate existing archaeological data with architectural survey of the evidence for Romanesque and pre-Romanesque architecture of the region. Although Christianity first arrived in this area during the Roman period, the area was strongly influenced by missionary activity from Brittany and Ireland. From the ninth century AD the area saw considerable political disruption following Viking raiding and settlement along its northern and western coast, and it is often thought that the church collapsed in the face of this onslaught.

This project aims to question the extent to which the early church really did disappear. The politically peripheral nature of this area and the impact of Vikings mean that documentary evidence for the region before the twelfth century is sparse and consists mainly of sources from outside the area. Any attempt to reconstruct the nature and development of the early church thus has to be able to fully integrate the archaeological and architectural evidence. A small number of early (pre-eleventh century) Christian sites are known, and a series of Christian Merovingian cemeteries are recorded in the antiquarian literature. By a combination of desk-based research and fieldwork this project is mapping the evidence for the early church in the Cotentin, allowing the study of the development of the religious life in the region to move beyond the limitations of the documentary evidence.

This research is funded by grants from the Society of Medieval Archaeology, the Society for Church Archaeology and the Society of Antiquaries of London.

[Lien/Link : https://www.dur.ac.uk/archaeology/research/projects/all/?mode=project&id=423]

Paquet Fabien, Abbés et pouvoirs en Normandie (début du XIIIème siècle – milieu du XVème siècle)

Paquet Fabien, Abbés et pouvoirs en Normandie (début du XIIIème siècle – milieu du XVème siècle), (dir. V. Gazeau, université de Caen Normandie)

En cours depuis 2015/In preparation since 2015

Résumé/Abstract :

En 1204, la Normandie est rattachée par Philippe Auguste (1190-1223) au domaine royal capétien, c’est-à-dire aux espaces du royaume de France dont le roi est le souverain direct, car, depuis 911, la Normandie était bien dans les frontières du royaume. Pendant trois siècles, la Normandie a joui d’une autonomie qui touchait, il est vrai, à l’indépendance car elle était une pièce centrale dans l’empire anglo-normand. Cette situation a attiré l’œil des historiens depuis longtemps : il peut sembler plus glorieux de faire l’histoire d’une principauté indépendante ! Or, la Normandie d’après 1204 mérite au moins autant notre attention car elle pose deux questions centrales qui n’ont que peu été traitées par les historiens sur le long terme : comment intégrer au domaine royal une principauté aussi puissante en 1204 ? Comment les Normands gèrent-ils le changement de maître et ses conséquences ? C’est que la Normandie des XIIIe-XVe siècles offre la possibilité d’une étude d’histoire à la fois nationale et régionale : une étude de la place que les Normands se construisent, ou que l’on construit pour eux, dans le cadre d’un État capétien qui s’affirme de plus en plus jusqu’à la fin de la guerre de Cent Ans. Le clergé normand du Moyen Âge, pour sa part, a toujours attiré l’œil des historiens : c’est que la région a vu se développer quelques (très) grandes abbayes médiévales (Le Mont Saint-Michel, Le Bec, Jumièges, Savigny, Fécamp, etc.) qui sont devenues de véritables lieux de pouvoir. Mais les études concernant les abbayes prennent trop rarement en charge l’ensemble du clergé et, souvent, elles s’arrêtent en 1204. Entre 1204 et la guerre de Cent Ans, alors que les abbayes bénédictines et cisterciennes conservent un rôle central dans la vie de la principauté, monastères et abbés tombent dans un trou noir historiographique ; et la guerre de Cent Ans n’a permis de ne les en sortir que sous l’angle des dommages subis ou presque, sans s’intéresser au vécu de la guerre et aux conséquences dans les monastères, alors que les sources trahissent bien des évolutions. Une prosopographie fomera le corps de la thèse et permettra notamment d’étudier la politique royale de Philippe Auguste et ses successeurs jusqu’au XVe siècle ; la politiques des abbés lors des changements de pouvoir ; les conséquences de l’annexion sur l’organisation des abbayes ; les structures de l’Église normande ; les différences en fonction des espaces ; la question des identités normandes, françaises et anglaises dans le cadre de la naissance d’une province.

[Source : http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article1004]

Triquet Ismérie, Les manuscrits enluminés de la Grande Chronique de Normandie aux XIVe et XVe siècles

Triquet Ismérie, Les manuscrits enluminés de la Grande Chronique de Normandie aux XIVe et XVe siècles, Thèse de doctorat soutenue en 2014, (dir. B. Boerner, D. Hüe, Université de Rennes 2)

Résumé/abstract :

A la fin du Moyen Age l’historiographie normande connaît un nouvel essor par la rédaction dans la seconde moitié du XIVe siècle de la Grande Chronique de Normandie. Le texte relate l’histoire du duché de Normandie et du monde anglo-Normand entre 911 et 1204. En 911 le chef viking Rollon recevait du roi de France Charles le Simple le territoire de Neustrie contre promesse de défendre ses frontières et de se convertir au catholicisme. Les Normands feront croître leur territoire au-Delà des limites de la Manche, initiant ainsi une nouvelle dynastie royale en Angleterre. La Normandie sera rattachée en 1204 à la couronne française de Philippe Auguste. Tardivement mis en image au XVe siècle, le texte sera illustré de scènes typologiques, traditionnellement utilisées dans les chroniques médiévales. Puis, se développerons des images plus complexes et narratives. Le but étant toujours la mise en exergue de la dynastie anglo-Normande. Produits durant ou juste après la guerre de Cent Ans, les manuscrits s’inscrivent dans un contexte tout à fait singulier. L’histoire normande sera utilisée à des fins politiques pour servir les prétentions des belligérants ou pour éduquer le lectorat médiéval. Largement diffusée dans le nord de la France l’illustration des manuscrits a permis la mise en place d’une tradition iconographique relative à la dynastie anglo-Normande dans trois grands centres artistiques : la Normandie, Paris et les Flandres. Enfin, le texte sera remanié et continué afin de poursuivre l’histoire normande jusqu’aux temps présents de la production. La Grande Chronique de Normandie a survécu à l’apparition de l’imprimerie tout en perdant toutefois sa récente tradition iconographique.

In the late Middle Ages, the writing of the GCN gave to the norman historiography a new growth in the second half of the 14th century. The text dealt with the history of the duchy of Normandy and the anglo-Norman world from 911 to 1204. In 911, the Viking chief Rollo received the territory of Neustrie from Charles the Simple, king of France, in exchange of the promise to defend the border and to become catholic. The Normans increased there territory over the Channel, thus they started a new dynasty in England. The Normandy has been attached to the french crown under the reign of Philippe Auguste. At a late stage, the text of the GCN has been illuminated with typologic scenes, traditionally used in medieval chronicles. Moreover, images became more and more complicated and narrative as well, whose purpose was still the highlighting of the anglo-Norman dynasty. The context of the making of the manuscripts is very specific in so far as they have been made during or shortly after the One Hundred Year War. The norman history will be used for the political interest of the belligerents as well as to educate the medieval readership. Widely spread in Northern France, the illuminated manuscripts permitted the settlement of an iconographic tradition related to the anglo-Norman dynasty in three great artistic centres : the Normandy, Paris and Flanders. Finally, the text has been changed and increased in order to go on the norman history till now. The GCN managed to go through the period of printing, therefore it lost its new iconography recently gained.

[Source : http://www.theses.fr/2014REN20032]

Deshayes Gilles, Le cellier médiéval en Normandie orientale : contribution à l’étude des utilisations, implantations et architectures des caves et celliers dans la Normandie orientale du second Moyen Âge, principalement dans les établissements monastiques

Deshayes Gilles, Le cellier médiéval en Normandie orientale : contribution à l’étude des utilisations, implantations et architectures des caves et celliers dans la Normandie orientale du second Moyen Âge, principalement dans les établissements monastiques, Thèse de doctorat soutenue en 2015, (dir. A.-M. Flambard Héricher, Université de Rouen)

Résumé/abstract :

Au cours du second Moyen Age, de nombreux celliers ont été construits, agrandis ou transformés en Normandie orientale. Le cellier est un espace économique polyvalent, fréquenté régulièrement, destiné à stocker, conserver et protéger des biens matériels (surtout des fûts de vin). Introduite par une analyse de la sémantique médiévale du cellier et de la cave, la recherche a été axée sur leurs utilisations, implantations et architectures, au travers de la documentation écrite, iconographique et archéologique. Les relevés et études monographiques ont surtout renseigné des résidences seigneuriales, plus particulièrement les abbayes. À l’échelle d’une région les angles d’approche du sujet fournissent une vision d’ensemble des celliers maçonnés, souvent voûtés, et au sein des activités qui leur sont associées, des chantiers de construction aux utilisations du quotidien. La diversité des sites et des paysages engendre celles des usages des celliers, de leur dimensions et de leurs modes de gestion (vignobles, résidences, quartiers urbains). Pratiques, contenus et contenants ont pu évoluer au cours de la période, témoins de la lente et partielle disparition des celliers peu encaissés au profit de caves profondes et parfois souterraines. L’usage et le paysage dictent l’implantation opportuniste ou contrainte du cellier, proche d’espaces associés. Les plans, élévations, voûtes, ouvertures, matériaux et techniques de construction caractérisent les vestiges et constituent des éléments de datation. Pendant deux siècles, les celliers quadrangulaires furent secondés par les « caves à cellules », abondantes dans la moitié sud-est de la région et dans une grande variété de sites ruraux.

During the second period of the Middle Ages, many cellars in Eastern Normandy were built, enlarged or transformed. The cellar is an economic space of various uses, regularly visited, used to store, keep and shelter goods (mostly barrels for wine). Based upon an analysis of the semantics concerning cellars, vaults and basements in the medieval times, the research deals with the cellar’s use, situations and architectures found in written, iconographic and archeological documents. Exhaustive plotting and studies mainly concern seigniorial residences, especially abbeys. At a regional scale, the different points expounded give a global view on stonework cellars, often vaulted, and amidst their usual activities ranging from the building sites to everyday life use. The variety of sites and landscapes generate diverse uses, sizes and types of administration (vineyard, residence, urban areas). According to the evolution of habits, containers and contents, some cellars that weren’t very deep slowly disapeared and were replaced by deeper, and sometimes underground cellars. The use and the environment determined the obvious or most convenient location of the cellar, close to other spaces associated to it. Plans, elevations, vaults, means of access, materials and techniques of building are characteristic of each ruin and enable its datation. For two centuries, the square cellars were replaced by « partitioned cellars », quite numerous in half of the South-East area and in a great variety of rural sites.

[Source : http://www.theses.fr/2015ROUEL001]

Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux – I – Des mots pour le dire ?

vendredi 20 novembre 2015
Université de Caen Normandie campus 1,
Amphi Grignard, bât. M, SD 113
renseignements/contacts : +33 (0)2 31 56 57 25 / 59 17 craham.direction@unicaen.fr
www.unicaen.fr/craham

Programme en ligne

L’étude des transferts culturels se heurte à des questions de terminologie qui ne relèvent pas uniquement de la sémantique, mais soulèvent des interrogations quant au contenu et à la délimitation du champ d’étude. Aujourd’hui, l’historien, et plus généralement les spécialistes des sciences sociales se trouvent démunis devant une forme d’inflation terminologique issus de champs disciplinaires différents, recouvrant différentes acceptions qui divergent elles-mêmes souvent selon les contextes. Il s’agit d’abord de préciser l’historiographie et la contextualisation des concepts utilisés, l’acception donnée à cette terminologie, de tenter de dégager un état des lieux, des convergences et des divergences. Les exemples seront pris dans les mondes normands médiévaux, mais ne se limiteront pas à cet horizon afin de permettre une ouverture méthodologique aussi large que possible. Continuer la lecture de Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux – I – Des mots pour le dire ?

La numérisation des documents des archives du Palais Bénédictine à Fécamp

Michael Bloche, Conservateur aux Archives départementales de la Seine-Maritime

Les Archives départementales de la Seine-Maritime numérisent depuis plusieurs mois les chartes et autres documents intéressants l’abbaye de Fécamp et l’histoire de la Normandie conservées au Palais Bénédictine de Fécamp.

Ce projet est réalisé dans le cadre d’une coopération entre les Archives départementales de la Seine-Maritime, le Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273) et la société Bacardi-France, détentrice des fonds du Palais Bénédictine. Une convention réunissant les différents partenaires (2014) a établi les modalités de cette collaboration et de la réalisation du projet, en prévoyant à terme d’utiliser librement et gratuitement, à des fins non commerciales, les images numérisées à des fins de consultation, ou pour la réalisation de publications, bases de données et outils de travail. L’opération a reçu le soutien du Consortium CoSME (COnsortium Sources MEdiévales (http://cosme.hypotheses.org/) rattaché au TGIR Huma-Num du CNRS.

Continuer la lecture de La numérisation des documents des archives du Palais Bénédictine à Fécamp

Pierre Bauduin et Marie-Agnès Lucas-Avenel (éd.). L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle)

Bauduin, Pierre and Marie-Agnès Lucas-Avenel, eds. L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle): Actes du colloque de Cerisy-la-Salle et du Scriptorial d’Avranches (8-11 octobre 2009). Caen: Presses universitaires de Caen, 2014. pp. 380. €30.00 (hardback). ISBN: 978-2-84133-485-8 (hardback).
Reviewed by: Emily Winkler, University College London
In The Medieval Review

Norman historiographers of the tenth, eleventh, and twelfth centuries, as the collected essays of the volume together assert, belong unequivocally to the tradition of western historical writing. We may likewise say that the historians who edited and authored the essays in this volume have produced a contribution to scholarship which belongs perfectly to the modern discourse on medieval historical writing in the central Middle Ages.

Continuer la lecture de Pierre Bauduin et Marie-Agnès Lucas-Avenel (éd.). L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle)

39th Battle Conference on Anglo-Norman Studies 2016

Friday 29th July- Tues 2 Aug

Battle Abbey School, Battle

 

1066 in European context

Julie Barrau (Cambridge) Bible and Conquest

Stephen Baxter (Oxford) Cross channel landholding

Sir Chris Clark (Cambridge) A modern historian’s view of 1066

Laura Cleaver (Dublin) Battle Abbey Chronicle

Brian Golding (Southampton) The Entente Cordiale in 1904 and the Battle Abbey Stone

Chris Lewis (London) [Allen Brown Memorial Lecture] England in Europe

Simon Keynes (Cambridge) Harold, Waltham and Lotharingian canons

Brigitte Meijns (Leuven) Religious relations England, Normandy, France

Thomas O’Donnell (Fordham, USA) Literary portrayals of the Conqueror

Mark Philpott (Oxford) Coronation matters

Alheydis Plassmann (Bonn) Germany, England and Normandy c. 1066

Roy Porter and Jeremy Ashbee (English Heritage) Public History and the Norman Conquest

Elisabeth Ridel (Caen/CNRS) Ships, Old Norse and the North Sea

Chris Whittick (East Sussex Archives) The man who enabled Eleanor Searle to do Battle

Ann Williams (London) Edmund and 1016

Marjorie Chibnall Essay Prize winner

 

Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

Le programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis a été construit autour de la collection de manuscrits et d’imprimés en provenance de l’abbaye du Mont Saint-Michel conservée à Avranches. Il vise la mise en place d’un dispositif d’édition numérique, hébergé sur les serveurs de l’université de Caen, Basse-Normandie, qui réunira et mettra à la disposition des chercheurs et du public les documents utiles à l’histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel.

Continuer la lecture de Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

L’historiographie des actes de la pratique : l’écriture de la conquête normande dans les actes de Sicile et de Calabre du milieu du XIe siècle au début du XIIIe siècle

L’historiographie des actes de la pratique : l’écriture de la conquête normande dans les actes de Sicile et de Calabre du milieu du XIe siècle au début du XIIIe siècle

The historiography of charters in practice: writing about the Norman Conquest in the charters of Sicily and Calabria from the mid-11th century to the early 13th century

Annick PETERS-CUSTOT
CRHIA (EA 1163), université de Nantes

http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier13&file=02peters-custot.xml

Résumé :
L’objet de cette étude est d’examiner si la documentation d’archive d’époque médiévale a pu être considérée aussi comme un espace d’écriture historiographique, en prenant pour exemple la conquête normande de l’Italie méridionale et de la Sicile. On a cherché à repérer les éventuelles traces d’une mémorisation ou commémoration de la conquête normande au sein des actes émis dans les territoires administrés par les Hauteville. De fait, les occurrences sont rares : les conquérants Hauteville ne mentionnent pas ces événements dans leurs actes, et leurs descendants, dont la domination repose sur la réussite de cette conquête, ne sont pas plus bavards. Les seuls cas d’écriture historiographique sont des réécritures, c’est-à-dire le produit de manipulations documentaires – falsifications et interpolations – relatives à des actes du Grand Comte Roger Ier, et qui ne sont pas, dans la plupart des cas, commanditées par les souverains eux-mêmes, mais sont produites dans les institutions monastiques dépositaires de ces documents. Cette réécriture historique se concentre sur une vision de la conquête de la Sicile comme expédition religieuse déclenchée pour libérer l’île de la domination islamique, une vision qui ne correspond guère à l’idéologie des Hauteville, mais qui a pu être influencée par le mouvement contemporain des croisades.

Mots-clés : conquête normande, royaume de Sicile, historiographie, chartes, idéologie royale des Hauteville

Continuer la lecture de L’historiographie des actes de la pratique : l’écriture de la conquête normande dans les actes de Sicile et de Calabre du milieu du XIe siècle au début du XIIIe siècle

Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle : construction, influence, évolution

Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle : construction, influence, évolution
Colloque international organisée à Ariano Irpino 9-10 mai 2016

The historiography of the Norman worlds (17th-21st centuries) : construction, influence, evolution
International colloquium at Ariano Irpino, 9-10 May 2016

Le storiografie dei mondi normanni, XVII-XXI secolo :
costruzione, influenze, evoluzione
Convegno internazionale organizzato in Ariano Irpino 9-10 maggio 2016

(resp. : P. Bauduin, E. D’Angelo)

Continuer la lecture de Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle : construction, influence, évolution