Archives de catégorie : Russie / Russia

Boestad, Tobias

Doctorant

Université Paris-Sorbonne (Paris IV) 
Continuer la lecture de Boestad, Tobias

911-2011. Penser les mondes normands médiévaux

911-2011. Penser les mondes normands médiévaux

Actes du colloque de Cerisy-la-Salle (29 septembre-2 octobre 2011) publiés sous la direction de David Bates et PierreBauduin.

Collection Symposia.

Issu d’un colloque international tenu à l’occasion du 11e centenaire du traité de Saint-Clair-sur-Epte, ce volume s’intéresse aux débuts du duché de Normandie et aux différents aspects de l’expansion ou de la présence des Normands dans les îles Britanniques et en Méditerranée. Il expose les interprétations données aux conquêtes, explore la formation de réseaux et la construction d’espaces, ainsi que les notions de diaspora et d’identité « normandes ».
La pertinence de l’expression « monde(s) normand(s) » est discutée en soulignant son caractère à la fois singulier et pluriel, sa dimension européenne, sa valeur heuristique, capable de se dégager d’historiographies trop étroitement nationales et de remettre en question certains modèles explicatifs.

2016, 16 x 24, br., 572 p.

ISBN : 978-2-84133-774-3

35 €

https://www.unicaen.fr/puc/html/article9550.html?id_article=1006

Voyages en Russie et définition des marges du monde scandinave dans les fornaldarsögur

Voyages en Russie et définition des marges du monde scandinave dans les fornaldarsögur

Travel in Russia and the definition of the Scandinavian world’s margins in the genre of the fornaldarsögur

Viaggi in Russia e definizione dei confini del mondo scandinavo nelle fornaldarsögur

Benoît Humbert, Doctorant EPHE, CNRS-UMR 8167 Orient et Méditerranée

Article dans Tabularia :
http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier14&file=04humbert.xml

Résumé :
Thème récurrent de la littérature scandinave médiévale, le voyage en Russie semble évoluer au gré du temps et des genres. La géographie russe s’y présente comme une construction littéraire loin des réalités physiques et historiques, résultat d’un syncrétisme entre différents types de sources. Ce constat est encore plus frappant avec le genre des fornaldarsögur qui figure une véritable évolution où les régions de la Russie médiévale sont pour la première fois décrites, et où la géographie physique fait place à une conception mentale des frontières reposant sur la définition de l’altérité et la prise de conscience de l’unité culturelle scandinave.

Mots-clés : sagas légendaires, Rus’ ancienne, monde Viking, altérité, frontières, marges, voyages

Abstract:
Recurring theme of medieval Scandinavian literature, travel in Russia seems to evolve according to time and genres. The Russian geography appears in fact as a literary construction far from the physical and historical realities, which results from a syncretism between different types of sources. This is even more striking with the genre of fornaldarsögur which introduces a real change where the regions of Medieval Russia are physically described for the first time, and where the geography gives way to a mental conception of geography and borders based on the definition of otherness and the awareness of a Scandinavian cultural unity.

Keywords: legendary sagas, Old Rus’, Viking world, otherness, borders, margins, travels

Riassunto :
Tema ricorrente della letteratura scandinava medievale, il viaggio in Russia sembra evolvere a seconda delle epoche e dei generi. La geografia russa si presenta come una costruzione letteraria avulsa dalle realtà fisiche e storiche, risultato di un sincretismo fra diversi tipi di fonti. Questa considerazione è tanto più evidente nel genere delle fornaldarsögur, che mostra un cambiamento significativo : le regioni della Russia medievale sono descritte per la prima volta, e la geografia fisica è sostituita da una concezione delle frontiere basata sulla definizione dell’alterità e sulla presa di coscienza dell’unità culturale scandinava.

Parole-chiave : saghe del tempo antico, antica Russia, mondo vichingo, alterità, frontiere, confini, viaggi

Stambul/Constantinople-Kucukcekmece – the Destination Port of the Way from the Varangians to the Greeks, a Centre of “Byzantinization” of the Rus’ Community

Responsables du projet/Project leaders : Błażej M. Stanisławski (st-wski@wp.pl), Sengül Aydingün (sengulaydingun@kocaeli.edu.tr), Hakan Öniz (hakan.oniz@gmail.com)

Établissements principaux/Main institutions : Wrocław University, Kocaeli University, Selçuk University

Projet en cours/Project in progress

Description :

The Way from the Varangians to the Greeks linked Eastern Europe and the Baltic Sea zone with Constantinople. Through the route Byzantine goods and ideas reached the North. The ideas which, amongst others, created foundations of medieval European civilization in our part of the continent. The artery functioned as the result of relations between the Rus’/Scandinavians and Byzantines started in the 9th and continued in the 10th and 11th century. Their testimony are treaties from 911 and 944 mentioned in the Nestor’s Chronicle (Tale of Bygone Years). Under the agreements the Rus’ gained the right to stay in the neighbourhood of Constantinople.

The aim is: to locate the place of stay of the Rus’ at the gates of the capital of the Empire based on material and written sources (Greek and Latin); reconstruction of the cultural environment – based on archaeological data and historical texts- in which directly lived newcomers from Eastern Europe in Miklagård and determination of the impact of this environment on their culture.

The basis of the project is the hypothesis that the Byzantine settlement complex situated at Kucukcekmece Lake near Istanbul was the destination port of the route, perhaps identical with the zone appointed to the Rus’ as their place of residence at the gates of Constantinople mentioned in the treaties. This concept was formulated by S. Aydingün – the director of the excavations in Kucukcekmece and H. Öniz – the member of the excavation team. It is confirmed by artefacts of Rus’/Scandinavian origins discovered there, identified by the author of the project.

Interdisciplinary Project, Turkey and brings together the experience of Polish medieval studies. It includes specialists in archaeology (Viking culture, Byzantine studies, land and underwater excavations), classical philology, history and architecture. Its basis are studies of material sources obtained as a result of archaeological work in Kucukcekmece (using the classical and the latest methods of field prospection and documentation) as well as historical research of written sources (Greek and Latin) associated with this centre and problems in question.

The project will contribute to the perception of the cultural environment in which the first direct contact of communities from our part of the continent and the Byzantine civilization occurred and we will be able to recognize the Byzantine impact on the newcomers from the North.

It will create a new source foundation and fields to discussion within studies carried out in recent years, which aim to: (1) to illustrate the socio-economic background, against which the process of formation of first states in the Early Middle Ages occurred, with particular emphasis on the role played by the Norse; and (2) to study problems associated with the beginnings of the medieval European civilization started by Lech Leciejewicz (Nowa postać świata, Wrocław 2000). It will also contribute to resurrect the tradition of Wrocław Byzantine studies, initiated by George Ostrogorski and Mediterranean archaeology of the Middle Ages, created by Lech Leciejewicz.

[Lien/Link : http://www.arch.pan.wroc.pl/index.php?lang=pl&dzial=artykuly&k=stambulkonstantynopolkucukcekmece_port_docelowy_szlaku_od_waregow_do_grekow]

Des « Varègues » sur écorce de bouleau ?

Alexander Musin, Institut pour l’Histoire de la Culture Matérielle, Académie des Sciences de Russie, Saint-Pétersbourg

La campagne de fouilles réalisée à Novgorod la Grande (Russie) en 2015 a apporté quatre documents sur écorce de bouleau des XIIIe-XIVe siècles dont l’un mentionne le mot « varègue ». Le Récit des Temps Passés, la première Chronique russe, identifie généralement sous ce terme, des Scandinaves et, surtout pour les XIe-XIIe siècles, des Suédois. Le document trouvé dans les couches du XIIIe siècle a reçu le numéro 1064 dans la collection de cette série documentaire issue des fouilles de Novgorod, qui comptait, à la fin de la campagne de 2015, 1067 documents sur écorce de bouleau. Il a été rédigé en vieux slavon comme tous les textes de ce genre. À la suite d’une liste de dettes mal conservée figure une liste de sept noms avec parfois des surnoms à l’accusatif, parmi lesquels OSIPE VAREGE, c’est-à-dire « Joseph Varègue ».

Continuer la lecture de Des « Varègues » sur écorce de bouleau ?

Représentations modernes et contemporaines des Nord médiévaux

Les résumés et les bibliographies des communications de la 1ère journée du séminaire « Représentations modernes et contemporaines des Nords médiévaux » sont en ligne sur le carnet en ligne « RIM-Nor » (http://rim-nor.hypotheses.org/423).

Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle).

Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne et l’impact des Scandinaves sur le développement de la Rus’ d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle). Apport des sources scandinaves et perspectives comparées avec les fondations scandinaves occidentales : Normandie et iles anglo-saxonnes, Thèse de doctorat soutenue en 2015, (dir. Constantin Zuckerman, École Pratique des Hautes Etudes).

Résumé/Abstract :

La pénétration des Scandinaves en Russie, qui s’insère dans ce vaste mouvement d’échanges qui entre les VIIIe et XIIe siècles fait circuler hommes et biens au sein de ces régions, apparaît à bien des égards comme un stimulant économique et politique d’importance dans l’émergence d’organisations politiques et sociales qui aboutirent au développement de centres proto-urbains d’importance et du premier État russe.

Continuer la lecture de Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle).

La ville de Ladoga et la Rous du Nord dans les premiers siècles de l’histoire russe

Information fournie par Alexander Musin

Le 13 juin 2015, dans le cadre du festival historique et culturel « Staraya Ladoga – la première capitale de la Russie », aura lieu un colloque en archéologie et en histoire intitulé « La ville de Ladoga et la Rous du Nord dans les premiers siècles de l’histoire russe (VIIIe-XIe siècle) ».

Ce colloque est organisé par le gouvernement de la région de Leningrad (Leningradskaja oblast’), le département régional de la Société russe pour la protection des monuments d’histoire et de la culture et l’Institut pour l’histoire de la culture matérielle.

Président du comité scientifique : Anatolij Kirpichnikov
P
résident du comité d’organisation : Dmitrij Boutine.

Le programme du colloque est en cours. 

http://старая-ладога-первая-столица.рф

Voytovitch Leontiy, Knyaz’ Riurik,Bila Tserkva, Janina, 2014

Войотович Л. В. Князь Рюрик Біла Церква: Янина (Славетні постаті середньовіччя. Вип. 4), 2014 / Voytovitch Leontiy, Knyaz’ Riurik, Bila Tserkva, Janina (Slavetni postati seredn’ovitchtchya, 4), 2014 (en ukrainien)

Le professeur Leontiy Voytovitch vient de sortir son nouveau livre intitulé Le prince Riurik  publié par les éditions Janina dans la série « Les Hommes illustres du Moyen Age ».

L’origine du prince Riurik et le rôle des Varègues dans l’histoire de l’Europe de l’Est sont l’objet de débats passionnés depuis près de trois siècles. Par contraste, l’historiographie ukrainienne manifeste plus de sérénité sur ces sujets brûlants.

Le livre est un essai qui tente de résoudre l’énigme de l’origine du prince Riurik sur la base des sources, y compris les sagas, en rejetant les partis-pris antinormannistes et en replaçant la recherche ukrainienne dans le contexte européen. L’analyse des sources à la lumière de l’histoire dynastique ancienne du Danemark, de la Norvège et de la Suède, permet d’aborder le problème d’origine de Riurik et sa biographie hypothétique. Les études de sources, dans de nombreux cas, démontrent un manque de compréhension de cette période historique par les chercheurs. L’auteur présente ces réflexions dans un large contexte historique et archéologique en utilisant des découverts d’origine scandinave faites en territoire slave qui nous aident à comprendre la situation, avec la formation d’une nouvelle dynastie européenne et le destin probable de son fondateur. Il aborde aussi les différences entre l’existence des fondations scandinaves au Nord (Ladoga) et au Sud (Plesnesk) de l’Europe de l’Est.

L’auteur est le directeur du departemeent de l’histoire médiévale et des études byzantine, l’Université Natioanale de Lviv, Ukraine, et le directeur de recherches, l’Intitut des études ukrainiennes, Académie Nationale des Sciences de l’Ukraine, Lviv.

Continuer la lecture de Voytovitch Leontiy, Knyaz’ Riurik,Bila Tserkva, Janina, 2014

Projet «Antiquités de la terre Novgorod: une base de données électronique de découvertes archéologiques»

Le projet «Antiquités de la terre Novgorod: une base de données électronique de découvertes archéologiques» vise à la création et au développement d’un outil de ressources sur les informations obtenues lors de fouilles archéologiques des monuments antiques et médiévaux de terre Novgorod. La base de données contient des images numériques des découvertes et l’information la plus complète sur tous les sujets, et plus particulièrement sur les fouilles de Staraya Russa (XIe-XVIe siècle) dont on trouvera les rapports de fouilles. Elle offre un accès distant pour les chercheurs.

Source et accès : http://www.novsu.ru/archeology

Bauduin Pierre, Musin Alexander (dir.), Vers l’Orient et vers l’Occident

Bauduin Pierre, Musin Alexander (dir.), Vers l’Orient et vers l’Occident. Regards croisés sur les dynamiques et les transferts culturels des Vikings à la Rous ancienne, Caen, Publications du CRAHAM, 2014, 500 p. ISBN: 9782841334995

Compte rendu par/Review by : Yann Coz

La Cliothèque

Date : 22 Nov 2014

Fruit d’un programme de collaboration entre universitaires français et russes, cet ouvrage vise à faire le point sur les recherches menées ces dernières décennies et sur les nouvelles interprétations du passé normand en Normandie et en Rous ancienne, avec en complément des aperçus sur les îles britanniques et sur le monde scandinave. Sans rentrer dans le détail des contributions (rédigées en français et anglais), majoritairement archéologiques, on mettra l’accent ici sur quelques lignes de force et sur la remise en cause de certitudes bien ancrées sur le mouvement de colonisation qui affecte diverses régions d’Europe entre le VIIIe et la première moitié du XIe siècle.

Continue la lecture →

Kudriavtsev Andrei A., Les serrures et clés dans la culture matérielle de Novgorod médiévale

Kudriavtsev Andrei A., Les serrures et clés dans la culture matérielle de Novgorod médiévale (Андрей Алексеевич Кудрявцев,  диссертация на  соискание ученой степени кандидатаисторических наук  на тему Замки и ключи в материальной культуре средневекового Новгорода ), thèse de  doctorat soutenue le 16 décembre 2014, dir. P. Gaidukov, Moscou, Institut d’archéologie de l’ Académie des Sciences de Russie

 Accéder au texte de la thèse/ download the text :

http://archaeolog.ru/?id=13

vol.1 : http://archaeolog.ru/media/dissovet/diss_Kudryavtsev_1.pdf

vol. 2: http://archaeolog.ru/media/dissovet/diss_Kudryavtsev_2.pdf

 

Osipov Dmitry O., Leather and shoemaking in Veliky Novgorod (10th-17th centuries)

Osipov Dmitry O., Кожевенно-сапожное ремесло Великого Новгорода X-XVII вв. [Leather and shoemaking in Veliky Novgorod (10th-17th centuries)], Thèse de doctorat soutenue en 2012, (Université d’État des sciences humaines de Russie)

Résumé/abstract :

Предметом исследования данной диссертации является информационный потенциал совокупных материалов по кожевенно-сапожному ремеслу Великого Новгорода X-XVII вв. Обширная коллекция интересующих нас археологических находок включает разнообразные обувные детали и их фрагменты, ремесленный инструментарий, места скоплений производственных отходов и их характер, а также сведения разнообразных письменных источников, упоминающих ремесленников, занимавшихся выделкой кож и изготовлением изделий из кожи.

Анализ этого материала позволяет воссоздать историю и характер возникновения и поступательного развития новгородского кожевенно-сапожного ремесла на протяжении всего исследуемого периода.

Основным источником исследования послужили археологические коллекции семнадцати новгородских раскопов расположенных в различных частях (концах) города. На основе полевых описей этих раскопов автором составлена электронная база данных, включающая 18 696 находок, распечатанных в виде каталога (Приложение № 3). Для анализа, сравнения и поиска аналогий привлекались материалы археологических коллекций из раскопок Рюрикова городища, Старой Ладоги, других древнерусских городов, а также поселений Польского Поморья и Скандинавии.

[Source : http://www.dslib.net/arxeologia/kozhevenno-sapozhnoe-remeslo-velikogo-novgoroda-x-xvii-vv.html]

Vers l’Orient et vers l’Occident Regards croisés sur les dynamiques et les transferts culturels des Vikings à la Rous ancienne

P. Bauduin et A. Musin (dir.), Vers l’Orient et vers l’Occident : regards croisés sur les dynamiques et les transferts culturels des Vikings à la Rous ancienne, Presses universitaires de Caen, Publications du CRAHAM, 2014, 504 p., ISBN : 978-2-84133-499-5, 45 € (Eastwards and Westwards : Multiple Perspectives on the Dynamics and Cultural Transfers from the Vikings to the Early Rus’/ На Запад и на Восток : сравнительное исследование динамики культурного обмена. От викингов к Древней Руси)

Orient_Occident_couverture_premiere_def_2_Copier_-2

Contact et information

Issu d’un projet de recherche franco-russe (CNRS-Académie des Sciences de Russie), ce volume présente les avancées de la recherche récentes sur les Vikings dans une perspective pluridisciplinaire et comparatiste largement ouverte à l’Europe orientale. Il confronte les vues de chercheurs de plusieurs disciplines travaillant sur différentes sources et qui se rattachent à des méthodologies ou à des traditions historiographiques diverses plus ou moins marquées idéologiquement.

L’ouvrage propose de réfléchir sur les dynamiques des échanges culturels analysées comme un processus d’interactions qui franchissent les groupes ethniques ou sociaux, les pays, les croyances et les pratiques religieuses, les générations, les genres. Il s’agit de s’interroger sur les particularités de ces processus et sur les transformations mutuelles des fondations scandinaves ainsi que des sociétés locales (franque, anglo-saxonne, slave, finnoise). Une large part est accordée aux acteurs de ces changements (élites, marchands, hommes d’Église, artisans, femmes, scaldes, historiographes….), ainsi qu’aux lieux ou aux espaces où celles-ci interviennent. La signification de la mémoire historique relative à la présence scandinave dans le passé régional ou national en Europe et l’impact mémoriel sur la formation des représentations de l’autre, des identités et des historiographies médiévales ou modernes sont également abordés. Le volume participe ainsi à une réflexion plus large sur les notions débattues d’acculturation, de transferts culturels, de middle ground dont l’intérêt heuristique dépasse largement le phénomène de l’expansion scandinave à l’époque viking.

The result of a Franco-Russian Research project (CNRS – Russian Academy of Sciences), this publication presents the latest advances of recent research on the Vikings in a multidisciplinary and comparative perspective across Eastern Europe. It confronts the views of researchers from several disciplines working on different sources which reflect diverse methodological or historiographical traditions that have been, to some extent, marked ideologically.

The volume proposes a reflection on the dynamics of cultural exchanges analysed as a process of interactions that have traversed ethnic or social groups, countries, religious beliefs and practices, generations, genders. Questions concerning the specificities of these processes and the reciprocal transformations of Scandinavian settlements and local societies (Frankish, Anglo-Saxon, Slavic, Finnish) are posed. A large part of the volume is devoted to the actors involved in these changes (elites, merchants, ecclesiastics, artisans, women, skalds, historiographers….), and the places or areas where they took place. The significance of historical memory in the European regional or national past concerning the Scandinavian presence and the impact of this memory on the creation of representations of the other, identities and medieval or modern historiography are equally discussed. This publication thus participates to the broader reflection on the notions discussed concerning acculturation, cultural transfers and the “middle ground” whose heuristic interest goes far beyond the phenomenon of Scandinavian expansion during the Viking era.