Archives de catégorie : Mémoire et transmission du passé / Memory and transmission of the past

Reconstitution virtuelle du chartrier de la Trinité de Fécamp pendant la période ducale

Par Michaël Bloche, Conservateur aux Archives départementales de la Seine-Maritime

Dans le cadre de sa politique de mise en ligne, initiée en 2012, la Direction des Archives départementales de la Seine-Maritime a souhaité notamment mettre à la disposition du public les documents les plus anciens et les plus précieux qu’elle conserve et qui ne pourraient pas être communiqués autrement. Le 18 octobre 2017, le site s’est ainsi enrichi, pour la période du Moyen Age, de plus de 200 chartes et d’une vingtaine de cartulaires, obituaires et coutumiers, venant compléter les bases de chartes, sceaux et cartulaires en ligne lancées il y a 4 ans, le 18 octobre 2013. Continuer la lecture de Reconstitution virtuelle du chartrier de la Trinité de Fécamp pendant la période ducale

Petrulevich Alexandra, Ortnamnsanpassning som process: En undersökning av vendiska ortnamn och ortnamnsvarianter i Knýtlinga saga

Petrulevich Alexandra, Ortnamnsanpassning som process: En undersökning av vendiska ortnamn och ortnamnsvarianter i Knýtlinga saga, Thèse de doctorat soutenue en 2016 (Uppsala universitet)

Continuer la lecture de Petrulevich Alexandra, Ortnamnsanpassning som process: En undersökning av vendiska ortnamn och ortnamnsvarianter i Knýtlinga saga

Relire la « chronique du Bec », premiers jalons. 1/3 : les traditions

Fabien Paquet

Université de Caen Normandie
CRAHAM (UMR 6273)

Les travaux sur l’abbaye du Bec ont récemment connu des avancées significatives en France et en Angleterre, en particulier pour les XIe-XIIe siècles. On peut songer, notamment, aux écrits de Jean-Hervé Foulon sur Herluin et les débuts de l’abbaye ou à la journée d’études organisée par Véronique Gazeau et Grégory Combalbert (Université de Caen Normandie, Craham), à l’abbaye même, les 22 et 23 avril 2016 (elle a notamment été l’occasion d’un bilan archéologique fort précieux, présenté par Gilles Deshayes). Ceux-ci seront complétés par plusieurs publications dans les mois qui viennent : ainsi, un Companion to history of Bec sera publié chez Brill ; Stéphane Lecouteux (Craham) proposera bientôt une mise au point sur la bibliothèque médiévale de l’abbaye ; nous travaillons aussi, avec Stéphane Lecouteux, à de nouvelles propositions sur les annales du Bec. Lors de la journée d’études de 2016, j’ai annoncé quelques travaux à venir, menés dans le cadre de ma thèse et en marge de celle-ci, dont je souhaiterais proposer un court bilan d’étape, centré sur la chronique du Bec. Continuer la lecture de Relire la « chronique du Bec », premiers jalons. 1/3 : les traditions

Projet d’édition critique et traduction du De abbatibus (Chronique des abbés du Mont Saint-Michel)

Stéphane Lecouteux

Le mérite de la redécouverte du De abbatibus – ou Chronique des abbés du Mont Saint-Michel (dont la partie primitive est due à Robert de Torigni) – revient au Professeur Thomas Bisson : c’est lui qui, le premier, a vu l’intérêt de ce document considéré comme perdu depuis l’« édition princeps » de Philippe Labbe (Novae Bibliothecae manuscriptorum librorum, Paris, t. 1, 1657, p. 350-352). Cette dernière, bien que très imparfaite, a été reproduite à l’identique dans la Patrologia Latina de l’abbé Migne (t. 202, 1855, col. 1325-1328) et a ainsi servi de référence aux historiens pendant plus de trois siècles. Thomas Bisson, professeur à Harvard et spécialiste de la crise du XIIsiècle, a étudié les folios 178r-181v du manuscrit 213 de la Bibliothèque patrimoniale d’Avranches à l’occasion de ses séjours en France. Il s’est fait en quelque sorte « l’ambassadeur » de ce texte auprès de ses collègues de l’université de Caen Normandie qui travaillaient sur l’histoire des origines du Mont Saint-Michel, montrant qu’il contenait des informations capitales sur les abbés de ce monastère. Au terme de ses recherches, Thomas Bisson a publié en 2010 une édition et une traduction anglaise du De abbatibus, précédées d’une importante introduction destinée à fixer les premiers jalons indispensables à la compréhension des différentes phases d’élaboration du texte (Bisson, 2010, p. 163-192).

Continuer la lecture de Projet d’édition critique et traduction du De abbatibus (Chronique des abbés du Mont Saint-Michel)

Post-Doctoral research fellowship attached to the project « Using the Past in the Past. Viking Age Scandinavia as a Renaissance? »

University of Oslo, Department of Archaeology, Conservation and History

A post-doctoral Research Fellowship (SKO 1352) in the project « Using the Past in the Past. Viking Age Scandinavia as a Renaissance? » is available at the Department of Archaeology, Conservation and History (IAKH), University of Oslo.

The project explores how and why the past was used in Viking Age Scandinavia, the 9th to mid-11th century AD: how past monuments and artefacts were recycled materially and referentially in this period; the different strategies of constructing places for commemoration; and the choice of objects to be preserved through the centuries to enhance new interpretational frames of utilizing the past in the past. This was a central, active element in the mentality and world-view, and took shape in political and social processes in diverging scales and forms.

Continuer la lecture de Post-Doctoral research fellowship attached to the project « Using the Past in the Past. Viking Age Scandinavia as a Renaissance? »

Luc Bourgeois, Recevoir et réinventer la culture matérielle de l’autre : le jeu d’échecs entre espace islamique et mondes normands

Article publié dans le dossier thématique – actes de la journée d’étude du 20 novembre 2015, Les transferts culturels dans les mondes normands médiévaux I – Des mots pour le dire ?

Recevoir et réinventer la culture matérielle de l’autre : le jeu d’échecs entre espace islamique et mondes normands

 Luc Bourgeois

Université de Caen, Craham

La diffusion du jeu d’échecs en Occident

En l’état des connaissances, le jeu d’échecs aurait pris naissance autour du vie siècle dans le sous-continent indien. Il oppose deux armées qui se déplacent dans un espace de soixante-quatre cases. Sa composition reproduit celle des armées indiennes : des éléphants, des cavaliers, des chars et des fantassins ; ces troupes étant dirigées par un roi associé à un conseiller. Le jeu est transmis à la Perse dès le viie siècle et sa progression vers l’ouest suit la foudroyante expansion arabe entre 632 et 732. La proscription des représentations humaines par certains courants de l’Islam va entraîner le développement parallèle de deux types de pièces : des objets figuratifs, relativement faciles à interpréter lors de leur réception en Occident, et des pièces schématisées, qui vont donner lieu aux lectures les plus baroques.

Continuer la lecture de Luc Bourgeois, Recevoir et réinventer la culture matérielle de l’autre : le jeu d’échecs entre espace islamique et mondes normands

Lorenzo BELLEI MUSSINI, Propter adhorantium auctoritatem voluntate,

L. Bellei Mussini, Propter adhorantium auctoritatem voluntate. Legittimazione, patronage e propaganda nelle Gesta Regum Anglorum di Guglielmo di Malmesbury, Thèse de doctorat soutenue en 2014, (dir. F. Roversi Monaco, Università di Bologna, XXV Ciclo).

 

Résumé/abstract :

 

L’oggetto di ricerca della presente tesi di dottorato è costituito dall’analisi dell’opera Gesta Regum Anglorum, del monaco benedettino Guglielmo di Malmesbury, all’interno della quale sono stati esplorati e verificati i temi di legittimazione, di patronage e di propaganda. L’opera, infatti, rimane senza un manifesto committente, ad eccezione di una primissima versione. Il titolo della tesi rivela fin da subito questo aspetto, giacché estrae un passaggio del prologo al I libro: «propter adhorantium auctoritatem voluntate», traducibile con «per le autorevoli esortazioni che ricevetti». Dopo un’analisi delle lettere dedicatorie premesse all’opera, si è ipotizzata la volontà dell’autore di dedicare le Gesta Regum Anglorum, nella loro versione definitiva, a Roberto conte di Gloucester, approfondendo in tal senso l’aspetto legittimatorio dell’opera e la possibilità che essa potesse servire come strumento per ottenere un patronage dal conte nei confronti dell’abbazia di Malmesbury. La seconda parte della tesi è incentrata sulla comparazione tra le due principali redazioni dell’opera – quella conclusa intorno al 1126/27 e quella rivista tra 1135 e 1140 – per analizzarne le modifiche, ipotizzandone la funzione come volta mitigare aspetti relativi ai principali antenati di Roberto di Gloucester (Guglielmo I e Guglielmo II). La terza parte della tesi si è concentrata sull’aspetto propagandistico dell’opera in favore del monastero di appartenenza di Guglielmo (Malmesbury) e soprattutto in favore del clero regolare, nella dicotomia che caratterizzò questo e il clero secolare durante gli anni in cui l’autore viveva. Nell’ultima parte della tesi, è stato ripreso l’aspetto legittimatorio delle Gesta Regum, tentando di fornire un’analisi delle tre raffigurazioni dei sovrani normanni d’Inghilterra, che punteggiano i tre libri finali dell’opera.

[Source : http://amsdottorato.unibo.it/6580/  ]

 

PDF: http://amsdottorato.unibo.it/6580/1/Bellei_Mussini__Lorenzo_Propter_adhorantium_auctoritatem_voluntate.pdf

Stéphane Lecouteux, Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp

Stéphane Lecouteux, Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp

Compte rendu de la soutenance de thèse par Jacques Le Maho, Centre Michel de Bouärd – Craham (UMR 6273 CNRS/Unicaen)

Le 23 novembre 2015, à l’université de Caen Basse-Normandie, Stéphane Lecouteux a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp », devant un jury composé de Pierre Bauduin, professeur à l’Université de Caen Basse-Normandie, président du jury ; François Bougard, professeur à l’Université Paris-Ouest-Nanterre (rapporteur) ; Laurent Morelle, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (rapporteur) ; Edoardo D’Angelo, professeur à l’Università degli studi Suor Orsola Benincasa de Naples ; Anne-Marie Turcan-Verkerk, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études (co-directrice de la thèse) et Catherine Jacquemard, professeur à l’Université de Caen Basse-Normandie (directrice de la thèse).

Continuer la lecture de Stéphane Lecouteux, Réseaux de confraternité et histoire des bibliothèques : l’exemple de l’abbaye bénédictine de Fécamp

Reconstructing the Earliest Illustrated Chronicle from the Medieval Latin West

Responsables du projet/Project leaders : Benjamin Pohl (benjamin.pohl@bristol.ac.uk)

Établissements principaux/Main institutions : University of Cambridge

Projet en cours/Project in progress

Description :

My project will be the first to identify and analyse the evidence for an illuminated exemplar for London, British Library, MS Cotton Nero D viii. MS Cotton Nero D viii is an English manuscript produced during the second half of the twelfth century, perhaps at St. John’s Abbey, Colchester. The manuscript’s context of transmission before the later Middle Ages has so far remained largely unexplored. The implications of my analysis of the material features of MS Cotton Nero D viii, especially remnants of illustrative matter from its exemplar, would be transformative in informing our present knowledge about the manuscript’s use and prospective readership, as well as of medieval Latin manuscript culture in general. Indeed, to date, both MS Cotton Nero D viii and other Latin historical manuscripts from the period c.1000-1150 have been considered as lacking illustrative content beyond the level of decorated initials and litterae notabiliores. However, as my preliminary investigation of MS Cotton Nero D viii demonstrated, this manuscript almost certainly derives from an illustrated copy of Dudo of St. Quentin’s Historia Normannorum. Indeed, the research I propose here will establish that MS Cotton Nero D viii can also be related, via a shared exemplar, to another Norman manuscript (Rouen, Bibliothèque Municipale, MS 1173/Y11) which, albeit considered unillustrated by previous scholars, I was able to conclusively show contained traces of figurative illuminations in the form of pen line drawings (see my article B. Pohl, ‘Poems, Pictures and Purpose: New Perspectives on the Manuscripts of Dudo of St. Quentin’s Historia Normannorum’, Scriptorium 67 (2013), 229-58).

Continuer la lecture de Reconstructing the Earliest Illustrated Chronicle from the Medieval Latin West

Triquet Ismérie, Les manuscrits enluminés de la Grande Chronique de Normandie aux XIVe et XVe siècles

Triquet Ismérie, Les manuscrits enluminés de la Grande Chronique de Normandie aux XIVe et XVe siècles, Thèse de doctorat soutenue en 2014, (dir. B. Boerner, D. Hüe, Université de Rennes 2)

Résumé/abstract :

A la fin du Moyen Age l’historiographie normande connaît un nouvel essor par la rédaction dans la seconde moitié du XIVe siècle de la Grande Chronique de Normandie. Le texte relate l’histoire du duché de Normandie et du monde anglo-Normand entre 911 et 1204. En 911 le chef viking Rollon recevait du roi de France Charles le Simple le territoire de Neustrie contre promesse de défendre ses frontières et de se convertir au catholicisme. Les Normands feront croître leur territoire au-Delà des limites de la Manche, initiant ainsi une nouvelle dynastie royale en Angleterre. La Normandie sera rattachée en 1204 à la couronne française de Philippe Auguste. Tardivement mis en image au XVe siècle, le texte sera illustré de scènes typologiques, traditionnellement utilisées dans les chroniques médiévales. Puis, se développerons des images plus complexes et narratives. Le but étant toujours la mise en exergue de la dynastie anglo-Normande. Produits durant ou juste après la guerre de Cent Ans, les manuscrits s’inscrivent dans un contexte tout à fait singulier. L’histoire normande sera utilisée à des fins politiques pour servir les prétentions des belligérants ou pour éduquer le lectorat médiéval. Largement diffusée dans le nord de la France l’illustration des manuscrits a permis la mise en place d’une tradition iconographique relative à la dynastie anglo-Normande dans trois grands centres artistiques : la Normandie, Paris et les Flandres. Enfin, le texte sera remanié et continué afin de poursuivre l’histoire normande jusqu’aux temps présents de la production. La Grande Chronique de Normandie a survécu à l’apparition de l’imprimerie tout en perdant toutefois sa récente tradition iconographique.

In the late Middle Ages, the writing of the GCN gave to the norman historiography a new growth in the second half of the 14th century. The text dealt with the history of the duchy of Normandy and the anglo-Norman world from 911 to 1204. In 911, the Viking chief Rollo received the territory of Neustrie from Charles the Simple, king of France, in exchange of the promise to defend the border and to become catholic. The Normans increased there territory over the Channel, thus they started a new dynasty in England. The Normandy has been attached to the french crown under the reign of Philippe Auguste. At a late stage, the text of the GCN has been illuminated with typologic scenes, traditionally used in medieval chronicles. Moreover, images became more and more complicated and narrative as well, whose purpose was still the highlighting of the anglo-Norman dynasty. The context of the making of the manuscripts is very specific in so far as they have been made during or shortly after the One Hundred Year War. The norman history will be used for the political interest of the belligerents as well as to educate the medieval readership. Widely spread in Northern France, the illuminated manuscripts permitted the settlement of an iconographic tradition related to the anglo-Norman dynasty in three great artistic centres : the Normandy, Paris and Flanders. Finally, the text has been changed and increased in order to go on the norman history till now. The GCN managed to go through the period of printing, therefore it lost its new iconography recently gained.

[Source : http://www.theses.fr/2014REN20032]

La numérisation des documents des archives du Palais Bénédictine à Fécamp

Michael Bloche, Conservateur aux Archives départementales de la Seine-Maritime

Les Archives départementales de la Seine-Maritime numérisent depuis plusieurs mois les chartes et autres documents intéressants l’abbaye de Fécamp et l’histoire de la Normandie conservées au Palais Bénédictine de Fécamp.

Ce projet est réalisé dans le cadre d’une coopération entre les Archives départementales de la Seine-Maritime, le Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273) et la société Bacardi-France, détentrice des fonds du Palais Bénédictine. Une convention réunissant les différents partenaires (2014) a établi les modalités de cette collaboration et de la réalisation du projet, en prévoyant à terme d’utiliser librement et gratuitement, à des fins non commerciales, les images numérisées à des fins de consultation, ou pour la réalisation de publications, bases de données et outils de travail. L’opération a reçu le soutien du Consortium CoSME (COnsortium Sources MEdiévales (http://cosme.hypotheses.org/) rattaché au TGIR Huma-Num du CNRS.

Continuer la lecture de La numérisation des documents des archives du Palais Bénédictine à Fécamp

Le problème du Pseudo-Hugo : qui a écrit l’Histoire de Hugues Falcand ? / The problem of Pseudo-Hugo: Who wrote the History of Hugo Falcandus? / Il problema del Pseudo Ugo : Chi ha scritto la storia di Ugo Falcando ?

Le problème du Pseudo-Hugo : qui a écrit l’Histoire de Hugues Falcand ?
Graham A. LOUD,  Université de Leeds

Lire l’article dans Tabularia / Reed the article in Tabularia

Résumé :
Au cours des dernières années, plusieurs individus, tous du nord de la France, ont été proposés comme auteurs possibles pour le Liber de Regno Sicilie, généralement attribué au soi-disant « Hugo Falcandus ». Cet article évalue de façon critique les indices qui argumentent cette théorie, réexamine le texte lui-même, ainsi que la « Lettre à Pierre », qui est presque certainement écrite par le même auteur, afin de voir les indications qui peuvent être trouvées sur l’auteur. Bien que les preuves soient contradictoires, l’un dans l’autre, il semble plus probable qu’Hugo Falcandus, quelle qu’ait été son identité, était originaire duregnum plutôt que de l’Europe du Nord.

Mots-clés : Sicile, Hugues Falcand, écriture de l’histoire médiévale, renaissance du XIIe siècle, Étienne du Perche, Pierre de Blois, Guillaume de Blois, abbaye de Saint-Denis

The problem of Pseudo-Hugo: Who wrote the History of Hugo Falcandus?
Abstract: In recent years several candidates, all from northern France, have been suggested as possible authors for the Liber de Regno Sicilie commonly ascribed to the so-called “Hugo Falcandus”. This article critically assesses the evidence for these theories, and re-examines the text itself, and the “Letter to Peter”, which is almost certainly by the same author, to see what indications of authorship can be found therein. While the evidence is contradictory, on balance it appears more probable that “Hugo Falcandus”, whoever he may have been, was a native of the regno rather than someone from northern Europe.

Keywords: Sicily, Hugo Falcandus, medieval historical writing, twelfth-century renaissance, Stephen of Perche, Peter of Blois, William of Blois, Abbey of Saint-Denis

Il problema del Pseudo Ugo : Chi ha scritto la storia di Ugo Falcando ?
Riassunto : 
Nel corso degli ultimi anni sono diversi i personaggi, tutti provenienti dal nord della Francia, che sono stati proposti come possibili autori del Liber de regno Sicilie, generalmente attribuito al cosiddetto « Ugo Falcando ». Questo articolo esamina criticamente le prove che sostengono questa teoria, e scendendo in un esame stretto dei testi, compresa la « Lettera a Pietro », opera certamente dello stesso autore del Liber, prova a mettere insieme nuovi elementi per l’individuazione dell’autore. Ed anche se le prove che emergono sono a tratti contraddittorie, sembra molto più probabile che il cosiddetto Ugo Falcando sia da individuare in un native del regno, piuttosto che in un personaggio proveniente dal nord della Francia, qualunque fosse la sua identita.

Parole chiave : Sicilia, Ugo Falcando, scrittura della storia medievale, il rinascimento del XII secolo, Stefano del Perche, Pietro di Blois, Guglielmo di Blois, abbazia di Saint-Denis

39th Battle Conference on Anglo-Norman Studies 2016

Friday 29th July- Tues 2 Aug

Battle Abbey School, Battle

 

1066 in European context

Julie Barrau (Cambridge) Bible and Conquest

Stephen Baxter (Oxford) Cross channel landholding

Sir Chris Clark (Cambridge) A modern historian’s view of 1066

Laura Cleaver (Dublin) Battle Abbey Chronicle

Brian Golding (Southampton) The Entente Cordiale in 1904 and the Battle Abbey Stone

Chris Lewis (London) [Allen Brown Memorial Lecture] England in Europe

Simon Keynes (Cambridge) Harold, Waltham and Lotharingian canons

Brigitte Meijns (Leuven) Religious relations England, Normandy, France

Thomas O’Donnell (Fordham, USA) Literary portrayals of the Conqueror

Mark Philpott (Oxford) Coronation matters

Alheydis Plassmann (Bonn) Germany, England and Normandy c. 1066

Roy Porter and Jeremy Ashbee (English Heritage) Public History and the Norman Conquest

Elisabeth Ridel (Caen/CNRS) Ships, Old Norse and the North Sea

Chris Whittick (East Sussex Archives) The man who enabled Eleanor Searle to do Battle

Ann Williams (London) Edmund and 1016

Marjorie Chibnall Essay Prize winner

 

Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

Le programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis a été construit autour de la collection de manuscrits et d’imprimés en provenance de l’abbaye du Mont Saint-Michel conservée à Avranches. Il vise la mise en place d’un dispositif d’édition numérique, hébergé sur les serveurs de l’université de Caen, Basse-Normandie, qui réunira et mettra à la disposition des chercheurs et du public les documents utiles à l’histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel.

Continuer la lecture de Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle).

Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne et l’impact des Scandinaves sur le développement de la Rus’ d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle). Apport des sources scandinaves et perspectives comparées avec les fondations scandinaves occidentales : Normandie et iles anglo-saxonnes, Thèse de doctorat soutenue en 2015, (dir. Constantin Zuckerman, École Pratique des Hautes Etudes).

Résumé/Abstract :

La pénétration des Scandinaves en Russie, qui s’insère dans ce vaste mouvement d’échanges qui entre les VIIIe et XIIe siècles fait circuler hommes et biens au sein de ces régions, apparaît à bien des égards comme un stimulant économique et politique d’importance dans l’émergence d’organisations politiques et sociales qui aboutirent au développement de centres proto-urbains d’importance et du premier État russe.

Continuer la lecture de Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle).