Archives de catégorie : Écritures du passé / Writing the Past

Reconstructing the Earliest Illustrated Chronicle from the Medieval Latin West

Responsables du projet/Project leaders : Benjamin Pohl (benjamin.pohl@bristol.ac.uk)

Établissements principaux/Main institutions : University of Cambridge

Projet en cours/Project in progress

Description :

My project will be the first to identify and analyse the evidence for an illuminated exemplar for London, British Library, MS Cotton Nero D viii. MS Cotton Nero D viii is an English manuscript produced during the second half of the twelfth century, perhaps at St. John’s Abbey, Colchester. The manuscript’s context of transmission before the later Middle Ages has so far remained largely unexplored. The implications of my analysis of the material features of MS Cotton Nero D viii, especially remnants of illustrative matter from its exemplar, would be transformative in informing our present knowledge about the manuscript’s use and prospective readership, as well as of medieval Latin manuscript culture in general. Indeed, to date, both MS Cotton Nero D viii and other Latin historical manuscripts from the period c.1000-1150 have been considered as lacking illustrative content beyond the level of decorated initials and litterae notabiliores. However, as my preliminary investigation of MS Cotton Nero D viii demonstrated, this manuscript almost certainly derives from an illustrated copy of Dudo of St. Quentin’s Historia Normannorum. Indeed, the research I propose here will establish that MS Cotton Nero D viii can also be related, via a shared exemplar, to another Norman manuscript (Rouen, Bibliothèque Municipale, MS 1173/Y11) which, albeit considered unillustrated by previous scholars, I was able to conclusively show contained traces of figurative illuminations in the form of pen line drawings (see my article B. Pohl, ‘Poems, Pictures and Purpose: New Perspectives on the Manuscripts of Dudo of St. Quentin’s Historia Normannorum’, Scriptorium 67 (2013), 229-58).

Continuer la lecture de Reconstructing the Earliest Illustrated Chronicle from the Medieval Latin West

Triquet Ismérie, Les manuscrits enluminés de la Grande Chronique de Normandie aux XIVe et XVe siècles

Triquet Ismérie, Les manuscrits enluminés de la Grande Chronique de Normandie aux XIVe et XVe siècles, Thèse de doctorat soutenue en 2014, (dir. B. Boerner, D. Hüe, Université de Rennes 2)

Résumé/abstract :

A la fin du Moyen Age l’historiographie normande connaît un nouvel essor par la rédaction dans la seconde moitié du XIVe siècle de la Grande Chronique de Normandie. Le texte relate l’histoire du duché de Normandie et du monde anglo-Normand entre 911 et 1204. En 911 le chef viking Rollon recevait du roi de France Charles le Simple le territoire de Neustrie contre promesse de défendre ses frontières et de se convertir au catholicisme. Les Normands feront croître leur territoire au-Delà des limites de la Manche, initiant ainsi une nouvelle dynastie royale en Angleterre. La Normandie sera rattachée en 1204 à la couronne française de Philippe Auguste. Tardivement mis en image au XVe siècle, le texte sera illustré de scènes typologiques, traditionnellement utilisées dans les chroniques médiévales. Puis, se développerons des images plus complexes et narratives. Le but étant toujours la mise en exergue de la dynastie anglo-Normande. Produits durant ou juste après la guerre de Cent Ans, les manuscrits s’inscrivent dans un contexte tout à fait singulier. L’histoire normande sera utilisée à des fins politiques pour servir les prétentions des belligérants ou pour éduquer le lectorat médiéval. Largement diffusée dans le nord de la France l’illustration des manuscrits a permis la mise en place d’une tradition iconographique relative à la dynastie anglo-Normande dans trois grands centres artistiques : la Normandie, Paris et les Flandres. Enfin, le texte sera remanié et continué afin de poursuivre l’histoire normande jusqu’aux temps présents de la production. La Grande Chronique de Normandie a survécu à l’apparition de l’imprimerie tout en perdant toutefois sa récente tradition iconographique.

In the late Middle Ages, the writing of the GCN gave to the norman historiography a new growth in the second half of the 14th century. The text dealt with the history of the duchy of Normandy and the anglo-Norman world from 911 to 1204. In 911, the Viking chief Rollo received the territory of Neustrie from Charles the Simple, king of France, in exchange of the promise to defend the border and to become catholic. The Normans increased there territory over the Channel, thus they started a new dynasty in England. The Normandy has been attached to the french crown under the reign of Philippe Auguste. At a late stage, the text of the GCN has been illuminated with typologic scenes, traditionally used in medieval chronicles. Moreover, images became more and more complicated and narrative as well, whose purpose was still the highlighting of the anglo-Norman dynasty. The context of the making of the manuscripts is very specific in so far as they have been made during or shortly after the One Hundred Year War. The norman history will be used for the political interest of the belligerents as well as to educate the medieval readership. Widely spread in Northern France, the illuminated manuscripts permitted the settlement of an iconographic tradition related to the anglo-Norman dynasty in three great artistic centres : the Normandy, Paris and Flanders. Finally, the text has been changed and increased in order to go on the norman history till now. The GCN managed to go through the period of printing, therefore it lost its new iconography recently gained.

[Source : http://www.theses.fr/2014REN20032]

La numérisation des documents des archives du Palais Bénédictine à Fécamp

Michael Bloche, Conservateur aux Archives départementales de la Seine-Maritime

Les Archives départementales de la Seine-Maritime numérisent depuis plusieurs mois les chartes et autres documents intéressants l’abbaye de Fécamp et l’histoire de la Normandie conservées au Palais Bénédictine de Fécamp.

Ce projet est réalisé dans le cadre d’une coopération entre les Archives départementales de la Seine-Maritime, le Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273) et la société Bacardi-France, détentrice des fonds du Palais Bénédictine. Une convention réunissant les différents partenaires (2014) a établi les modalités de cette collaboration et de la réalisation du projet, en prévoyant à terme d’utiliser librement et gratuitement, à des fins non commerciales, les images numérisées à des fins de consultation, ou pour la réalisation de publications, bases de données et outils de travail. L’opération a reçu le soutien du Consortium CoSME (COnsortium Sources MEdiévales (http://cosme.hypotheses.org/) rattaché au TGIR Huma-Num du CNRS.

Continuer la lecture de La numérisation des documents des archives du Palais Bénédictine à Fécamp

Le problème du Pseudo-Hugo : qui a écrit l’Histoire de Hugues Falcand ? / The problem of Pseudo-Hugo: Who wrote the History of Hugo Falcandus? / Il problema del Pseudo Ugo : Chi ha scritto la storia di Ugo Falcando ?

Le problème du Pseudo-Hugo : qui a écrit l’Histoire de Hugues Falcand ?
Graham A. LOUD,  Université de Leeds

Lire l’article dans Tabularia / Reed the article in Tabularia

Résumé :
Au cours des dernières années, plusieurs individus, tous du nord de la France, ont été proposés comme auteurs possibles pour le Liber de Regno Sicilie, généralement attribué au soi-disant « Hugo Falcandus ». Cet article évalue de façon critique les indices qui argumentent cette théorie, réexamine le texte lui-même, ainsi que la « Lettre à Pierre », qui est presque certainement écrite par le même auteur, afin de voir les indications qui peuvent être trouvées sur l’auteur. Bien que les preuves soient contradictoires, l’un dans l’autre, il semble plus probable qu’Hugo Falcandus, quelle qu’ait été son identité, était originaire duregnum plutôt que de l’Europe du Nord.

Mots-clés : Sicile, Hugues Falcand, écriture de l’histoire médiévale, renaissance du XIIe siècle, Étienne du Perche, Pierre de Blois, Guillaume de Blois, abbaye de Saint-Denis

The problem of Pseudo-Hugo: Who wrote the History of Hugo Falcandus?
Abstract: In recent years several candidates, all from northern France, have been suggested as possible authors for the Liber de Regno Sicilie commonly ascribed to the so-called “Hugo Falcandus”. This article critically assesses the evidence for these theories, and re-examines the text itself, and the “Letter to Peter”, which is almost certainly by the same author, to see what indications of authorship can be found therein. While the evidence is contradictory, on balance it appears more probable that “Hugo Falcandus”, whoever he may have been, was a native of the regno rather than someone from northern Europe.

Keywords: Sicily, Hugo Falcandus, medieval historical writing, twelfth-century renaissance, Stephen of Perche, Peter of Blois, William of Blois, Abbey of Saint-Denis

Il problema del Pseudo Ugo : Chi ha scritto la storia di Ugo Falcando ?
Riassunto : 
Nel corso degli ultimi anni sono diversi i personaggi, tutti provenienti dal nord della Francia, che sono stati proposti come possibili autori del Liber de regno Sicilie, generalmente attribuito al cosiddetto « Ugo Falcando ». Questo articolo esamina criticamente le prove che sostengono questa teoria, e scendendo in un esame stretto dei testi, compresa la « Lettera a Pietro », opera certamente dello stesso autore del Liber, prova a mettere insieme nuovi elementi per l’individuazione dell’autore. Ed anche se le prove che emergono sono a tratti contraddittorie, sembra molto più probabile che il cosiddetto Ugo Falcando sia da individuare in un native del regno, piuttosto che in un personaggio proveniente dal nord della Francia, qualunque fosse la sua identita.

Parole chiave : Sicilia, Ugo Falcando, scrittura della storia medievale, il rinascimento del XII secolo, Stefano del Perche, Pietro di Blois, Guglielmo di Blois, abbazia di Saint-Denis

Pierre Bauduin et Marie-Agnès Lucas-Avenel (éd.). L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle)

Bauduin, Pierre and Marie-Agnès Lucas-Avenel, eds. L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle): Actes du colloque de Cerisy-la-Salle et du Scriptorial d’Avranches (8-11 octobre 2009). Caen: Presses universitaires de Caen, 2014. pp. 380. €30.00 (hardback). ISBN: 978-2-84133-485-8 (hardback).
Reviewed by: Emily Winkler, University College London
In The Medieval Review

Norman historiographers of the tenth, eleventh, and twelfth centuries, as the collected essays of the volume together assert, belong unequivocally to the tradition of western historical writing. We may likewise say that the historians who edited and authored the essays in this volume have produced a contribution to scholarship which belongs perfectly to the modern discourse on medieval historical writing in the central Middle Ages.

Continuer la lecture de Pierre Bauduin et Marie-Agnès Lucas-Avenel (éd.). L’Historiographie médiévale normande et ses sources antiques (Xe-XIIe siècle)

39th Battle Conference on Anglo-Norman Studies 2016

Friday 29th July- Tues 2 Aug

Battle Abbey School, Battle

 

1066 in European context

Julie Barrau (Cambridge) Bible and Conquest

Stephen Baxter (Oxford) Cross channel landholding

Sir Chris Clark (Cambridge) A modern historian’s view of 1066

Laura Cleaver (Dublin) Battle Abbey Chronicle

Brian Golding (Southampton) The Entente Cordiale in 1904 and the Battle Abbey Stone

Chris Lewis (London) [Allen Brown Memorial Lecture] England in Europe

Simon Keynes (Cambridge) Harold, Waltham and Lotharingian canons

Brigitte Meijns (Leuven) Religious relations England, Normandy, France

Thomas O’Donnell (Fordham, USA) Literary portrayals of the Conqueror

Mark Philpott (Oxford) Coronation matters

Alheydis Plassmann (Bonn) Germany, England and Normandy c. 1066

Roy Porter and Jeremy Ashbee (English Heritage) Public History and the Norman Conquest

Elisabeth Ridel (Caen/CNRS) Ships, Old Norse and the North Sea

Chris Whittick (East Sussex Archives) The man who enabled Eleanor Searle to do Battle

Ann Williams (London) Edmund and 1016

Marjorie Chibnall Essay Prize winner

 

Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

Le programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis a été construit autour de la collection de manuscrits et d’imprimés en provenance de l’abbaye du Mont Saint-Michel conservée à Avranches. Il vise la mise en place d’un dispositif d’édition numérique, hébergé sur les serveurs de l’université de Caen, Basse-Normandie, qui réunira et mettra à la disposition des chercheurs et du public les documents utiles à l’histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel.

Continuer la lecture de Programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel

Bliss, Jane, trans. La Vie d’Edouard le Confesseur, by a Nun of Barking Abbey

Bliss, Jane, trans. La Vie d’Edouard le Confesseur, by a Nun of Barking Abbey. Exeter Medieval Texts and Studies. Liverpool: Liverpool University Press, 2014. pp. 249. £75.00 (hardback). ISBN: 9781846319518 (hardback).
Reviewed by: Jesse D. Mann, Drew University
In The Medieval Review :
http://scholarworks.iu.edu/journals/index.php/tmr/article/view/19275/25401

The twelfth-century La vie d’Edouard le Confesseur written in Anglo-Norman verse by a Nun of Barking Abbey is an important hagiographical work that has attracted growing scholarly attention in recent years. [1] Jane Bliss here presents the first translation of La vie into modern English. Scholarly interest in this text has largely focused on its significance as the work of a female author from one of the most influential and important abbeys in post-conquest England. Bliss’s translation should serve to make this Life–one of a very small number of Anglo-Norman hagiographies composed by a woman–available to a wider audience, including students, who have no Old French. Although clearly a work of hagiography, La vie also sheds valuable light on Edward’s times and on the Nun’s own twelfth-century context. Bliss contends that this version of Edward’s life « can claim to be historical biography » (4). In contrast, in his standard work on Edward, Frank Barlow writes that « the hagiographical tradition [derived from Osbert of Clare via Aelred of Rievaulx] can be disregarded as an historical source for Edward’s earthly career. » [2] One of Bliss’s main arguments in presenting this translation of La vie is that this work develops that hagiographical tradition in new, independent, and even historically illuminating ways.

Continuer la lecture de Bliss, Jane, trans. La Vie d’Edouard le Confesseur, by a Nun of Barking Abbey

L’historiographie des actes de la pratique : l’écriture de la conquête normande dans les actes de Sicile et de Calabre du milieu du XIe siècle au début du XIIIe siècle

L’historiographie des actes de la pratique : l’écriture de la conquête normande dans les actes de Sicile et de Calabre du milieu du XIe siècle au début du XIIIe siècle

The historiography of charters in practice: writing about the Norman Conquest in the charters of Sicily and Calabria from the mid-11th century to the early 13th century

Annick PETERS-CUSTOT
CRHIA (EA 1163), université de Nantes

http://www.unicaen.fr/mrsh/craham/revue/tabularia/print.php?dossier=dossier13&file=02peters-custot.xml

Résumé :
L’objet de cette étude est d’examiner si la documentation d’archive d’époque médiévale a pu être considérée aussi comme un espace d’écriture historiographique, en prenant pour exemple la conquête normande de l’Italie méridionale et de la Sicile. On a cherché à repérer les éventuelles traces d’une mémorisation ou commémoration de la conquête normande au sein des actes émis dans les territoires administrés par les Hauteville. De fait, les occurrences sont rares : les conquérants Hauteville ne mentionnent pas ces événements dans leurs actes, et leurs descendants, dont la domination repose sur la réussite de cette conquête, ne sont pas plus bavards. Les seuls cas d’écriture historiographique sont des réécritures, c’est-à-dire le produit de manipulations documentaires – falsifications et interpolations – relatives à des actes du Grand Comte Roger Ier, et qui ne sont pas, dans la plupart des cas, commanditées par les souverains eux-mêmes, mais sont produites dans les institutions monastiques dépositaires de ces documents. Cette réécriture historique se concentre sur une vision de la conquête de la Sicile comme expédition religieuse déclenchée pour libérer l’île de la domination islamique, une vision qui ne correspond guère à l’idéologie des Hauteville, mais qui a pu être influencée par le mouvement contemporain des croisades.

Mots-clés : conquête normande, royaume de Sicile, historiographie, chartes, idéologie royale des Hauteville

Continuer la lecture de L’historiographie des actes de la pratique : l’écriture de la conquête normande dans les actes de Sicile et de Calabre du milieu du XIe siècle au début du XIIIe siècle

Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle : construction, influence, évolution

Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle : construction, influence, évolution
Colloque international organisée à Ariano Irpino 9-10 mai 2016

The historiography of the Norman worlds (17th-21st centuries) : construction, influence, evolution
International colloquium at Ariano Irpino, 9-10 May 2016

Le storiografie dei mondi normanni, XVII-XXI secolo :
costruzione, influenze, evoluzione
Convegno internazionale organizzato in Ariano Irpino 9-10 maggio 2016

(resp. : P. Bauduin, E. D’Angelo)

Continuer la lecture de Les historiographies des mondes normands, XVIIe-XXIe siècle : construction, influence, évolution

Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle).

Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne et l’impact des Scandinaves sur le développement de la Rus’ d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle). Apport des sources scandinaves et perspectives comparées avec les fondations scandinaves occidentales : Normandie et iles anglo-saxonnes, Thèse de doctorat soutenue en 2015, (dir. Constantin Zuckerman, École Pratique des Hautes Etudes).

Résumé/Abstract :

La pénétration des Scandinaves en Russie, qui s’insère dans ce vaste mouvement d’échanges qui entre les VIIIe et XIIe siècles fait circuler hommes et biens au sein de ces régions, apparaît à bien des égards comme un stimulant économique et politique d’importance dans l’émergence d’organisations politiques et sociales qui aboutirent au développement de centres proto-urbains d’importance et du premier État russe.

Continuer la lecture de Humbert Benoit, La circulation des biens et des hommes dans la Rus’ ancienne d’après l’historiographie (IXe-XIIe siècle).

Aude Painchault, Les châteaux normands dans l’œuvre d’Orderic Vital et leurs traces archéologiques

Aude Painchault, Les châteaux normands dans l’œuvre d’Orderic Vital et leurs traces archéologiques

Compte rendu de la soutenance de thèse par Micaël Allainguillaume,  Adrien Dubois et Jean-Baptiste Vincent

Le mardi 13 janvier 2015, à l’Université de Rouen, Aude Painchault a soutenu sa thèse de doctorat intitulée « Les châteaux normands dans l’œuvre d’Orderic Vital et leurs traces archéologiques », devant un jury composé de Gérard Giuliato, professeur d’histoire et d’archéologie médiévale, université de Lorraine, président du jury ; David Bates, professeur d’histoire médiévale, East Anglia University, rapporteur ; Philippe Racinet, professeur d’histoire et d’archéologie médiévale, université de Picardie, Jules Verne, rapporteur ; Véronique Gazeau, professeur d’histoire médiévale, université de Caen Basse-Normandie et Anne-Marie Flambard Héricher, professeur émérite d’histoire et d’archéologie médiévale, université de Rouen, directrice de la thèse.

Continuer la lecture de Aude Painchault, Les châteaux normands dans l’œuvre d’Orderic Vital et leurs traces archéologiques

Représentations modernes et contemporaines des Nords médiévaux

Représentations modernes et contemporaines des Nords médiévaux

Année 1 : Historiographies Organisateurs : Alain Dierkens, Alban Gautier, Odile Parsis-Barubé, Alexis Wilkin

Accueil à partir de 9h30 pour toutes les journées du cycle

Villeneuve d’Ascq, vendredi 23 janvier 2015 Université Lille 3, Bâtiment A, salle de séminaire de l’IRHiS

Alban Gautier (Université du Littoral Côte d’Opale, Boulogne-sur-Mer) – Présentation du séminaire

Jean-Michel Picard (University College, Dublin) – “De l’Occident vient la lumière” : Saint Colomban et l’Europe barbare. Historiographie du miracle irlandais

Barbara Yorke (University of Winchester) – The unHeroic Age? Anglo-Saxons and English identity, 16th-20th centuries

Pierre Bauduin (Université de Caen Basse-Normandie) – Lectures (dé)coloniales des vikings

Boulogne-sur-Mer, vendredi 27 mars 2015 Université du Littoral Côte d’Opale, Centre universitaire du Musée, Salle des Actes

Odile Parsis-Barubé (Université Charles-de-Gaulle Lille 3) – Présentation du programme “Les savoirs des barbares”

Leena Miekkavaara (National Library of Finland, Helsinki) – From Pytheas to Olaus Magnus. Early cartographic descriptions of the Nordic countries

Lars Bisgaard (Syddansk Universitet, Odense) – When drinking horns became Nordic

Stéphane Lebecq (Université Charles-de-Gaulle Lille-3) – Les invasions normandes dans le regard des historiens, une catastrophe ?

Bruxelles, vendredi 29 mai 2015 Université Libre de Bruxelles, la salle sera précisée ultérieurement

Alain Dierkens (Université Libre de Bruxelles) – “Vos cimetières francs ne sont pas des cimetières francs”. Les origines de la frontière linguistique vues par les historiens, les anthropologues, les archéologues et les toponymistes dans la Belgique de la fin du XIXe siècle

Agnès Graceffa (Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris) – Le Nord, lieu de la barbarie ou de la civilisation ? Retour sur les mythes historiographiques modernes

Ian Wood (University of Leeds) – The introduction of the Old North to the debate on the Fall of Rome

Créneau réservé aux doctorants Le thème sera précisé ultérieurement

Séminaire de l’École doctorale SHS Lille Nord de France avec le soutien de l’Institut universitaire de France, du réseau RIM-Nor et des laboratoires HLLI (ULCO), IRHiS (CNRS/Lille-3) et sociAMM (ULB)

Renseignements : Alban Gautier, alban.gautier@univ-littoral.fr

{source: http://rim-nor.hypotheses.org/414]

Voytovitch Leontiy, Knyaz’ Riurik,Bila Tserkva, Janina, 2014

Войотович Л. В. Князь Рюрик Біла Церква: Янина (Славетні постаті середньовіччя. Вип. 4), 2014 / Voytovitch Leontiy, Knyaz’ Riurik, Bila Tserkva, Janina (Slavetni postati seredn’ovitchtchya, 4), 2014 (en ukrainien)

Le professeur Leontiy Voytovitch vient de sortir son nouveau livre intitulé Le prince Riurik  publié par les éditions Janina dans la série « Les Hommes illustres du Moyen Age ».

L’origine du prince Riurik et le rôle des Varègues dans l’histoire de l’Europe de l’Est sont l’objet de débats passionnés depuis près de trois siècles. Par contraste, l’historiographie ukrainienne manifeste plus de sérénité sur ces sujets brûlants.

Le livre est un essai qui tente de résoudre l’énigme de l’origine du prince Riurik sur la base des sources, y compris les sagas, en rejetant les partis-pris antinormannistes et en replaçant la recherche ukrainienne dans le contexte européen. L’analyse des sources à la lumière de l’histoire dynastique ancienne du Danemark, de la Norvège et de la Suède, permet d’aborder le problème d’origine de Riurik et sa biographie hypothétique. Les études de sources, dans de nombreux cas, démontrent un manque de compréhension de cette période historique par les chercheurs. L’auteur présente ces réflexions dans un large contexte historique et archéologique en utilisant des découverts d’origine scandinave faites en territoire slave qui nous aident à comprendre la situation, avec la formation d’une nouvelle dynastie européenne et le destin probable de son fondateur. Il aborde aussi les différences entre l’existence des fondations scandinaves au Nord (Ladoga) et au Sud (Plesnesk) de l’Europe de l’Est.

L’auteur est le directeur du departemeent de l’histoire médiévale et des études byzantine, l’Université Natioanale de Lviv, Ukraine, et le directeur de recherches, l’Intitut des études ukrainiennes, Académie Nationale des Sciences de l’Ukraine, Lviv.

Continuer la lecture de Voytovitch Leontiy, Knyaz’ Riurik,Bila Tserkva, Janina, 2014

Aude Painchault, Les châteaux normands dans l’oeuvre d’Orderic Vital et leurs traces archéologiques

Aude Painchault (université de Rouen), Les châteaux normands dans l’œuvre d’Orderic Vital et leurs traces archéologiques

Thèse de doctorat soutenue le mardi 13 janvier 2015 sous la direction d’Anne-Marie Flambard Héricher.

 Voir le compte rendu de la thèse