Bisson Marie, Dom Thomas Le Roy, Les curieuses recherches du Mont Sainct Michel, édition numérique structurée à l’aide de la Text Encoding Initiative

Bisson Marie, Dom Thomas Le Roy, Les curieuses recherches du Mont Sainct Michel, édition numérique structurée à l’aide de la Text Encoding Initiative : établissement critique du texte, recherches sur les sources, introduction littéraire et historique (dir. C. Jacquemard et co-dir. V. Gazeau, Université de Caen Basse-Normandie).

En cours depuis 2008 /In preparation since 2008

Résumé/abstract :

L’objectif de cette thèse est d’établir une édition critique des enquêtes de Dom Le Roy sur l’histoire du Mont Saint-Michel : Les Curieuses recherches du Mont sainct Michel. Au XVIIe siècle, ce moine mauriste, a écrit conjointement plusieurs versions de son œuvre et Eugène de Robillard de Beaurepaire en a fait une première édition scientifique au XIXe siècle mais il s’est appuyé essentiellement sur un manuscrit principal et en a même occulté certains passages.

Notre travail sera de proposer une édition critique des quatre versions du texte de dom Le Roy que nous possédons : un manuscrit principal (Caen, fonds Mancel n°195) ; une version abrégée manuscrite (Bibliothèque de Cherbourg n°65) ; une brève histoire de l’abbaye du Mont Saint Michel attribuée à Dom Leroy (fonds latin de la Bnf n° 13818.) ; une copie de 228 pages (fonds français de la Bnf n° 18950.) , de les comparer et de retrouver les sources sur lesquelles l’historien mauriste s’était lui-même appuyé.

La forme idéale pour une édition aussi complexe est certainement la forme électronique qui fera ainsi apparaître l’autorité de chaque partie de texte et permettra de confronter les différentes versions de dom Le Roy entre elles mais aussi d’analyser le travail de Beaurepaire. L’édition numérique se fera en langage XML (eXtensible Markup Language ) à l’aide de la Tei (Text Encoding Language ) qui est l’ensemble de recommandations actuellement expérimenté avec le plus de succès, dans le domaine des sciences humaines et sociales, pour décrire le contenu et la structure des documents écrits.

[source : http://w3.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/spip.php?article384]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.