Lebouteiller Simon, Faire la paix dans la Scandinavie médiévale.

Lebouteiller Simon, Faire la paix dans la Scandinavie médiévale. Recherche sur les formes de pacification et les rituels de paix dans le monde scandinave au Moyen Âge (VIIIe-XIIIe siècle) (dir. P. Bauduin, Université de Caen Basse-Normandie – co-directeur : J.-M. Maillefer, Université de Paris IV)

En cours depuis 2011 /In preparation since 2011

Résumé/abstract :

La période médiévale a été marquée par l’expansion du pouvoir royal en Europe du Nord et l’émergence des Scandinaves sur la scène politique européenne à travers des raids croissants et la conquête de territoires sur le continent. Les élites nordiques ont ainsi été impliquées dans de nombreux conflits armés, ceux-ci étant alors le plus souvent suivis de processus de pacification durant lesquels les conditions du retour à la paix étaient déterminées.

Notre recherche consistera à nous interroger sur le déroulement et la composition des mouvements de résolution de conflits politiques dans le monde scandinave du VIIIe au XIIIe siècle. Ainsi, quelles ont été les techniques diplomatiques employées par les anciens Scandinaves afin d’assurer les négociations entre partis ? Quelles ont été les modalités de ces accords de paix ? À quels rituels a-t-on eu recours afin de consacrer la cessation des conflits ?

Au regard de la vaste documentation nous permettant d’étudier l’histoire de ces régions septentrionales (sagas islandaises, poésie scaldique, lois provinciales, chroniques, annales…), il s’agira notamment de replacer les pratiques nordiques dans le contexte culturel européen et de définir leurs spécificités et leurs similitudes avec les usages diplomatiques de leurs adversaires. Ce point nous mènera alors à déterminer si ces éléments ont éventuellement influencé les relations entre ces différents protagonistes et la nature des accords de paix qu’ils ont pu passer.

De même, un second axe sera d’étudier les évolutions des techniques de pacification dans ce contexte de développement du christianisme et de l’influence du monde chrétien sur les structures culturelles et politiques des sociétés scandinaves. Enfin, on tentera d’examiner la représentation des idées de paix et de « non-paix » dans la littérature nordique et de révéler la signification et les valeurs de ces notions dans ces cultures en transition.

[source : http://w3.unicaen.fr/ufr/histoire/craham/spip.php?article584 ]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.