Mémoire et diplomatique : l’édition des actes des évêques de Sées (911-1220)

Mémoire et diplomatique : l’édition des actes des évêques de Sées (911-1220)

Responsable du projet/Project leader :

Richard Allen (richard.allen@history.ox.ac.uk)

Projet en cours/Project in progress

Description :

L’objectif du projet est simple : collecter et éditer d’une manière critique les actes donnés par les évêques du diocèse de Sées pendant la période allant de 911 jusqu’en 1220 en vue de mettre l’ensemble à disposition des chercheurs sous forme d’une publication traditionnelle ainsi qu’informatique. Bénéficiaire d’un financement (en post-doctorat) de l’Université de Caen Basse-Normandie durant l’année 2013, le travail se poursuit aujourd’hui dans le cadre du projet Corpus des actes épiscopaux normands (XIe-XIIIe siècle) développé au Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273). Le dépouillement systématique de l’essentiel des fonds d’archives conservés dans les dépôts départementaux et nationaux, tant en France qu’en Angleterre, a révélé l’existence de presque 400 actes, dont 111 nous sont parvenus en original. Pouvoir les consulter sera d’un profit considérable pour la connaissance de plusieurs aspects de l’histoire médiévale du diocèse de Sées ainsi que de la Normandie plus largement. Ils fournissent de nombreux renseignements sur la fonction épiscopale, sur l’action épiscopale dans l’administration du diocèse, sur le fonctionnement de la juridiction de l’évêque, sur les fondations d’abbayes, de prieurés et d’institutions charitables ou hospitalières, et sur les mutations socio-économiques qu’a connues la région au cours de ces siècles décisifs du Moyen Âge. Le diocèse de Sées, dont les limites s’étendaient au-delà des marges méridionales de la Normandie, offre aussi un sujet de recherches plein d’intérêt en ce qui concerne l’évolution des marches normandes, et les actes offrent des aperçus nouveaux sur les familles aristocratiques de cette zone frontière stratégique chevauchant les frontières des comtés du Maine et de Blois et Chartres. Ils contiennent enfin une masse de données toponymiques et leur édition constitue donc un apport important pour la toponymie et l’anthroponymie normande. Les financements reçus en 2013 ont également permis d’avancer le balisage XML des actes, ce qui permettra la publication du corpus sur double support dans le cadre du projet E-Cartae, dont les schémas d’encodage XML-TEI sont pris en charge par la chaîne d’édition multi-support des Presses Universitaires de Caen.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.