Histoire des Normands – Aimé du Mont Cassin

Traduction en Français Moderne, introduction, notes par Michèle Guéret-Laferté

Honoré Champion, 2015, ISBN 978-2-7453-2807-6

Voir le site

En 1030, le duc de Naples Serge IV donne au Normand Rainolf le territoire d’Aversa en échange de son aide militaire pour  repousser les attaques de ses voisins. Un demi-siècle plus tard, les Normands ont conquis toute l’Italie méridionale et une grande partie de la Sicile, chassant les anciens maîtres de ces régions : les Lombards, les Grecs byzantins et les Arabes. C’est l’étonnante histoire de cette conquête que rédige vers 1080 Aimé, moine du Mont-Cassin. L’abbaye bénédictine connaît alors son « âge d’or », aussi bien dans le domaine culturel qu’aux niveaux économique et politique. Grâce à l’entremise de son abbé Didier (1058-1087), dédicataire de l’ouvrage, elle a su nouer des relations étroites avec les chefs normands Richard de Capoue et Robert Guiscard, les deux héros de l’Historia Normannorum. L’original latin écrit par Aimé s’est perdu, mais une traduction en français, l’Ystoire de li Normant (CFMA, n° 166), faite dans les années 1340 dans le  milieu des Angevins de Naples, a permis de conserver ce texte, d’une importance majeure par son contenu historique, mais aussi par le type d’écriture de l’histoire qu’il met en oeuvre, au moment clé où la réforme dite grégorienne redéfinit les rapports entre les laïcs et les clercs.

Michèle Guéret-Laferté est professeur de littérature médiévale à l’Université de Rouen. Spécialiste des récits de voyage en Orient (XIIIe-XVe siècles), elle s’intéresse aussi à l’historiographie normande.

book-08532807


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.