Ladurée Jean-René, Les Cisterciens face à leur environnement spatial et humain : exemple des abbayes claravalliennes possessionnées dans le Bas-Maine (début XIIe – fin XVe siècle)

Ladurée Jean-René, Les Cisterciens face à leur environnement spatial et humain : exemple des abbayes claravalliennes possessionnées dans le Bas-Maine (début XIIe – fin XVe siècle), Thèse de doctorat soutenue en 2014, (dir. D. Pichot, Université de Rennes 2)

Résumé/abstract :

La présente étude a pour but d’exposer les spécificités du monachisme cistercien du Bas-Maine entre le XIIe et le XVe siècle au travers des exemples d’abbayes claravalliennes installées ou possessionnées dans cet espace de frange Il s’agit des abbayes de Clermont, Fontaine-Daniel, Rouez et Savigny. Les trois premières sont localisées dans le Maine et sont fondées par des barons entre la mi-XIIe et le début du XIIIe siècle. Un sort particulier est réservé à la dernière, Savigny, de par sa fondation précoce et son intégration à l’ordre cistercien en 1147, face aux autres abbayes créées par efflorescence. Le caractère conflictuel de la région (terrain d’oppositions régulières entre Angevins, Normands et Bretons), l’importance de l’érémitisme, y expliquent le retard de l’installation des moines cisterciens. Les critères de fondation d’une abbaye cistercienne sont passés en revue, tout comme l’ambiguïté de l’acte fondateur. La question des dépendances cisterciennes, au premier chef desquelles on relève le système des granges est évoqué tout comme les rapports de ces abbayes avec leur environnement humain (moines, convers, population, etc…) Enfin, l’auteur revient également sur l’empreinte laissée par les Cisterciens dans des domaines comme la mise en valeur de l’espace, le commerce ou l’usure. Chacun de ces éléments étant envisagé dans le cadre des principes des premiers Cisterciens et du rapport fonctionnel à la règle.

The present study’s aim is to present the specificities of Cistercian monasteries in the Lower Maine area between the 12th and 15ththe area i.e. the Abbey of Clermont, Fontaine-Daniel, Rouez et Savigny. The first three are located within the Maine province and were founded by barons between the mid-12th that it was established earlier and became part of the Cistercian order in 1147, as opposed to the other abbeys which were formed through efflorescence. The relatively late establishment of Cistercian Monks in the lower Maine is due to the fact that the area was the setting of frequent confrontations between Angevins, Normand and Bretons as well as to large number of hermits during this time period. In this paper I will examine the criteria necessary for the establishment of Cistercian Abbeys as well as the ambiguity of the founding act. I will also deal with Cistercian properties, above all the farm system, as well as the relationship between the abbeys and their human environment (monks, lay brothers, the population etc). Lastly, the author will explore the traces left by the Cistercians in areas such as the usage and development of the land, commerce and usary. Each of these elements is examined within the framework of the principals of the first Cistercians and the functional relationship to the rule.

[Source : http://www.theses.fr/2014REN20026]


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.