Lancement du projet VEXICAEN

Le projet VEXICAEN (Valorisation, EXploration et Indexation de Corpus des ActEs Normands) a démarré en septembre 2017 et doit se poursuivre jusqu’en juin 2019. Il associe plusieurs chercheurs et ingénieurs du Centre Michel de Boüard-CRAHAM (UMR 6273)[1] et du Pôle du Document numérique de la MRSH de Caen[2] : Pierre Bauduin (resp. du projet), Marie Bisson, Thierry Buquet, Grégory Combalbert, Tamiko Fournier-Fujimoto, Véronique Gazeau. Le projet s’appuie sur les résultats de l’Equipex Biblissima et de l’ANR « Charcis » (« Chartes cisterciennes »). VEXICAEN est cofinancé par l’Union européenne, la Région Normandie dans le cadre du programme opérationnel FEDER/ FSE 2014-2020 .

Les objectifs de VEXICAEN visent à :

  • Enrichir les outils les outils de données, en particulier concernant les chartes normandes et leur indexation, mis en place au sein du CRAHAM, en collaboration avec la MRSH : SCRIPTA (base de données des chartes normandes des Xe-XIIIe siècles)[3], E-Cartae (outil d’édition critique et de publication sur double support – papier et numérique – des chartes médiévales)[4], Thesaurus (outil collaboratif d’indexation de différentes éditions de textes)[5].
  • Valoriser les résultats obtenus sur le rassemblement des chartes cisterciennes, issus du projet ANR CHARCIS (CHARtes CISterciennes : 2012-2016)[6].
  • Développer les recherches sur les actes des évêques normands des XIe-XIIIe siècles.
  • Permettre le développement d’outils collaboratifs, et notamment dans les domaines de l’indexation et de l’édition de sources.
  • Accroître la visibilité des outils développés dans les perspectives énoncées ci-dessus à l’Université de Caen, notamment au CRAHAM UMR 6273 et à la MRSH de Caen. Il s’agira également de favoriser la diffusion de ces outils par le biais de formations, ainsi que d’engager une réflexion sur la documentation et les enjeux liés à l’évolution des outils de publication numérique.
  • Favoriser les collaborations internationales, en particulier avec la Grande-Bretagne, sur des projets de même nature ou exploitant des données complémentaires

Les principales actions développées dans ce projet sont les suivantes :

La rédaction d’une notice pour l’entrée dans l’indexation: l’indexation collective et l’utilisation de l’outil collaboratif, implique de se familiariser avec l’outil et de comprendre les choix faits. Il s’agira donc de produire 1/ le récapitulatif des éléments XML choisis pour l’encodage et leur agencement : cela correspondra à la rédaction de la grammaire utilisée (schéma) puis 2/ la méthodologie pour utiliser l’outil avec l’ajout d’une notice de thesaurus et son enrichissement.

Un travail d’indexation dans l’outil « Thesaurus » : l’indexation de plusieurs milliers d’actes représentant un objectif de long terme, seule une partie des actes de SCRIPTA en fera l’objet dans un premier temps. Il s’agira d’abord de réaliser l’indexation sur les actes du XI  siècle, qui forment un corpus limité. Selon l’état d’avancement, une seconde tranche de travaux couvrira la période 1100-1165 est envisagée.

L’édition des actes épiscopaux normands : il s’agira de finaliser l’édition sur double support, numérique et papier, des actes des évêques d’Evreux (XIe siècle-1223) réalisée à partir de l’outil E-Cartae et de poursuivre le travail d’édition critique et d’indexation des actes d’Hugues d’Amiens, archevêque de Rouen.

Concernant la base SCRIPTA : il s’agira principalement de verser dans la base 800 actes dont 400 actes inédits collectés dans le cadre du projet ANR CHARCIS. Cette opération sera accompagnée d’un enrichissement dans la base d’images numériques, en particulier celles issues de l’opération de numérisation des actes du Musée Bénédictine de Fécamp[7]. Une réflexion sera engagée sur une nouvelle version de l’outil SCRIPTA, tenant compte des développements du Pôle numérique en matière d’interface de consultation et de recherche de corpus XML. Une nouvelle version de SCRIPTA intégrant images numériques et données nouvelles (actes cisterciens) et réalisation d’un cahier des charges en vue d’une version enrichie de nouvelles fonctionnalités est donc prévue.

Des actions de formation seront enfin menées, particulièrement dans le cadre d’un séminaire consacré aux humanités numériques à destination des étudiants avec initiation à la TEI ; à la présentation des outils et des solutions techniques mises en œuvre ; et à des exemples d’exploitation des sources et données mises à disposition à travers des études de cas. Le programme de ce séminaire pour 2017-2018 est disponible sur le site du CRAHAM[8]. Outre le séminaire, une diffusion de l’opération est prévue lors de la prochaine édition (2018) de la Fête de la Science et à l’occasion d’une table ronde ou d’une journée d’étude en fin de projet.

Pierre Bauduin (Normandie Université, Université de Caen, CRAHAM, IUF)

Ce projet est cofinancé par l’Union européenne, la Région Normandie dans le cadre du programme opérationnel FEDER/ FSE 2014-2020 et l’État.

[1] http://www.unicaen.fr/crahm/

[2] http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/document_numerique

[3] https://www.unicaen.fr/scripta/

[4] http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article845

[5] http://mnm.hypotheses.org/2819

[6] http://www.agence-nationale-recherche.fr/Projet-ANR-12-CORP-0007

[7] http://mnm.hypotheses.org/2330

[8] http://www.unicaen.fr/crahm/spip.php?article1186


2 réflexions sur « Lancement du projet VEXICAEN »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.