Une nouvelle édition de la Chronique de Robert de Torigni

The Chronography of Robert of Torigni, éd. et trad. Thomas Bisson, Oxford, Clarendon Press, (Oxford Medieval Texts), 2 vol., 2020.

Publiée en mars 2020, la nouvelle édition – accompagnée d’une tradition anglaise – de la Chronique de Robert de Torigni,  est l’aboutissement d’une recherche menée depuis 2009 par Thomas Bisson, professeur émérite d’histoire médiévale à l’université de Harvard. L’ouvrage se présente sous la forme de deux volumes, chacun précédés d’une introduction. Le premier donne  le texte de la chronique couvrant la période 1100-1186 rédigée par Robert de Torigni à la suite de celle de Sigebert de Gembloux. Le second publie un ensemble de textes – réunis en neuf annexes, de nature et de dimensions variables – liés ou non à la Chronique, mais qui permettent de saisir le travail du moine (puis prieur, v. 1149) du Bec-Hellouin devenu en 1154 abbé du Mont Saint-Michel, ainsi que la genèse et le contexte de son œuvre historique. Y figurent une première version de la Chronique (876-1156), composée juste avant ou après 1160, qui représente une première tentative pour mettre à jour l’œuvre de Sigebert, un projet dont on suit l’évolution à partir de la mention de la mort de Sigebert (1113) vers la rédaction d’une chronique originale, suivie des interpolations couvrant une période allant l’an 33 à 1100. Les autres pièces qui font suite sont le De immutatione (composé vers 1152-1154) – un court traité sur les changements des usages des moines, les fondations des abbayes normandes et leurs abbés – ; près d’une cinquantaine de chartes (ou simplement leur résumé) datant des débuts de l’abbatiat de Robert (entre 1155 et 1159) et qui représentent une continuation du cartulaire (Avranches, Bibl. mun., ms 210) ; deux lettres (au prieur Gervais de Saint-Céneri et à l’abbé Roger du Bec) ; trois prologues rédigés par Robert pour différents ouvrages ; une continuation du Bec contenant des annales originales (1157-1160) distinctes de celles de Robert ; des additions aux œuvres de Robert de Torigni composées dans différents établissements normands ou anglais et enfin la liste des chevaliers et vavasseurs relevant du Mont saint-Michel dressée en 1172. Au total, près de 150 ans après l’édition de la Chronique par Léopold Delisle (1872-1873), Thomas Bisson a réuni un dossier documentaire exceptionnel qui, avec d’autres travaux récemment publiés sur les écritures de Robert de Torigni, documente une œuvre et un auteur essentiels à notre connaissance des mondes normands.

(ill. Avranches, Bibl. mun, ms 159, fol .7v)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.