Autour de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel

05/20/2021

Autour de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel : 10 ans de recherche et de valorisation de la bibliothèque du Mont Saint-Michel au CRAHAM – Centre Michel de Boüard (UMR 6273)

 

L’objectif de ce billet est de revenir sur les grandes étapes de la recherche et de la valorisation de la bibliothèque du Mont Saint-Michel réalisées au sein du laboratoire du CRAHAM – Centre Michel de Boüard depuis maintenant plus d’une dizaine d’années. Ce projet ambitieux s’inscrit dans un temps long et implique différents acteurs de la recherche (histoire, histoire des textes, ecdotique, humanités numériques), de la culture et du patrimoine.

 

L’origine du projet

La publication multimodale, aux Presses universitaires de Caen en 2009, des textes fondateurs de l’histoire du Mont Saint-Michel a mis à la disposition des chercheurs et du grand public des sources essentielles à l’histoire de ce monastère :

La publication de ces sources a permis, d’une part de dresser un état des lieux de la recherche sur ces textes, d’autre part d’initier de nouvelles enquêtes sur les origines et l’histoire de l’abbaye, en incitant les chercheurs de la communauté scientifique internationale à exploiter une documentation désormais plus facilement accessible.

La possibilité d’un accès multimodal aux sources, tant sous forme numérique que papier, est à l’origine d’une réflexion plus large, menée à l’Université de Caen Normandie au sein des laboratoires du CRAHAM et de la MRSH, sur la nécessité de valoriser le patrimoine écrit issu de l’abbaye du Mont Saint-Michel au moyen des nouveaux outils numériques à notre disposition.

Le programme Ex monasterio Montis Sancti Michaelis

Cette réflexion a abouti, dès 2009, au lancement du programme de recherche Ex monasterio Montis Sancti Michaelis : textes, matériaux et instruments pour une histoire de la bibliothèque du Mont Saint-Michel. Ce programme de recherche, initié par Catherine Jacquemard, a été construit autour de la collection de manuscrits et d’imprimés provenant de l’abbaye du Mont Saint-Michel, conservée principalement à Avranches, mais dont une partie se trouve aussi dispersée à travers la France, l’Europe et le monde. L’objectif était de mettre en place un dispositif d’édition numérique, hébergé sur les serveurs de l’Université de Caen Normandie, afin de réunir et de mettre à la disposition des chercheurs et du public des outils et des documents utiles à l’histoire du Mont Saint-Michel et de sa bibliothèque.

Ce programme s’inscrit également dans le cadre d’une réflexion sur les outils et les méthodologies de structuration des données en XML menée au pôle Document numérique de la MRSH de Caen. Le partenariat avec le pôle Document numérique a ainsi permis la mise en place, pour l’établissement et l’exploitation des données, d’outils transversaux auxquels collaborent les chercheurs du Centre Michel de Bouärd et des chercheurs extérieurs (notamment les membres de l’Équipex Biblissima).

 

Le projet de Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel (BVMSM)

Le programme de recherche Ex monasterio Montis Sancti Michaelis s’articule autour d’un projet central de Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel, visant à regrouper au même endroit la description, sous la forme d’un catalogue de notices scientifiques, et la reproduction, sous forme de fac-similés, des livres manuscrits et imprimés provenant de l’ancienne bibliothèque monastique du Mont Saint-Michel. L’ensemble de la période d’existence de cette bibliothèque, depuis la création du monastère bénédictin en 966 jusqu’à la dissolution de l’abbaye lors de la Révolution française en 1791, est ainsi couverte. Il a été décidé de se concentrer, dans un premier temps, sur l’étude et la valorisation des fonds patrimoniaux conservés à Avranches, qui ont l’avantage de réunir la grande majorité des documents conservés. Le projet de Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel s’inscrit donc dès l’origine dans le cadre d’un contrat de collaboration de recherche, signé le 10 juillet 2009, entre la Ville d’Avranches, l’Université de Caen Normandie et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

 

Conception et mise en œuvre d’un prototype

Dans le cadre de ce dispositif, la Ville d’Avranches, le CRAHAM – Centre Michel de Boüard (UMR 6273) et la MRSH de Caen (USR 3486 : pôle Document numérique et Office universitaire dÉtudes normandes) ont répondu à l’appel à projets 2011 « Patrimoine écrit » du Ministère de la Culture et de la Communication sur une proposition de « Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel. Phase 1 : conception d’un outil et catalogage en EAD d’une première partie des fonds manuscrits et imprimés de l’abbaye ». Les financements obtenus pour cette opération (Ministère de la Culture et de la Communication, Ville d’Avranches et Université de Caen Normandie) ont permis, en 2011-2013, la conception et les tests de faisabilité d’une version prototype dont l’expérimentation et l’alimentation se sont poursuivies en 2013-2014 sur ressources propres de la Ville d’Avranches et de l’Université de Caen Normandie, avec le soutien du Fonds européen de développement régional (FEDER).

 

Du prototype au site web

En janvier 2014, une version d’étape a été présentée à un groupe d’experts pour convenir des adaptations souhaitables avant la mise à disposition du public. Ce groupe  était constitué de : Charlotte Denoël (Bibliothèque nationale de France, conservateur, chef du service des manuscrits médiévaux), Véronique Gazeau (Université de Caen Normandie, professeur d’histoire médiévale), Christian Heck (Université de Lille III, professeur d’histoire de l’art médiéval), Bernard Huchet (Bibliothèque municipale de Caen, conservateur, chef du service documentation normande et patrimoine), Monique Peyrafort-Huin (IRHT, ingénieur de recherche, service de codicologie), Patrick Latour (Bibliothèque Mazarine, conservateur, adjoint du directeur, en charge du traitement bibliographique des fonds imprimés modernes). Les évolutions demandées par ces experts ont permis de passer du prototype vers la réalisation d’un site internet, dans un premier temps accessible en accès limité (passage en phase de production). En parallèle, un premier travail de rédaction des notices détaillées des manuscrits et des livres imprimés conservés à Avranches a été mené de 2014 à 2017.

 

La campagne de numérisation

En 2015, la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel a été sélectionnée pour faire partie des projets partenaires de l’Équipement d’excellence (Équipex) Biblissima,  observatoire du patrimoine écrit du Moyen Âge et de la Renaissance (dir. Anne-Marie Turcan-Verkerk), construit grâce au programme des Investissements d’avenir. Une nouvelle campagne de numérisation (octobre 2016-janvier 2017) a ainsi pu être financée, afin d’achever la production de l’ensemble des fac-similés de manuscrits montois conservés à Avranches (voir le documentaire diffusé sur France télévision à cette occasion). Cette ultime campagne a permis de reproduire les 88 volumes médiévaux et modernes restant à traiter après les deux campagnes de numérisation antérieures. Une première campagne avait en effet été menée en 2004 par la Ville d’Avranches en vue de l’ouverture du Scriptorial, le musée des manuscrits du Mont Saint-Michel, en 2006. Une deuxième campagne avait été menée en 2009 par l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, afin d’enrichir ses deux bases de données Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM) et Initiale. Grâce à ces trois campagnes de numérisation, nous disposons, depuis le début de l’année 2017, des fac-similés de l’ensemble des manuscrits médiévaux et modernes provenant de la bibliothèque du Mont Saint-Michel et conservés aujourd’hui à Avranches.

 

Mise en ligne de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel

La Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel a été rendue accessible aux chercheurs et au public en avril 2017, depuis le site de l’Université de Caen Normandie. Cette opération a consisté à mettre en ligne le catalogue des livres conservés à Avranches, ainsi que les fac-similés numériques qui leurs sont associés. Les notices descriptives de 205 volumes manuscrits et de 1260 livres imprimés sont ainsi librement consultables depuis ce site. Ces notices continuent à être régulièrement enrichies par les membres de l’équipe. La rédaction des notices des manuscrits non conservés à Avranches est en cours, dans le cadre du projet RIN Norécrit (2019-2021). Dans un premier temps, seules les notices des manuscrits montois conservés en France seront accessibles (courant 2021). Dans un second temps, les notices des manuscrits montois conservés en Europe et dans le reste du monde seront elles aussi mises en ligne.

 

Valorisation : organisation d’une École d’été, d’un colloque et d’expositions

Plusieurs événements importants ont été organisés autour de la mise en ligne de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel en 2017.

En amont, l’école dété Biblissima, organisée à Avranches durant l’été 2016, a été l’occasion de réunir seize jeunes chercheurs, afin de les former aux outils numériques de l’édition et du catalogage de sources anciennes à partir des manuscrits et des imprimés de l’ancienne bibliothèque du Mont Saint-Michel conservés à Avranches. Cette semaine de formation était constituée de conférences, d’ateliers pratiques et de visites sur les thématiques de la conservation, de la valorisation et de l’étude de documents anciens (information sur le programme et les participants).

En aval, le colloque international « Autour de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel. État des recherches sur lancienne bibliothèque monastique » (dir. Marie Bisson et Stéphane Lecouteux), organisé à Avranches et au Mont-Saint-Michel du 5 au 7 septembre 2018, a permis de réunir des chercheurs travaillant sur les sources écrites provenant de la bibliothèque monastique du Mont Saint-Michel. L’objectif de ce colloque était de dresser un état des lieux des recherches en cours et des travaux récents portant sur les livres, tant manuscrits qu’imprimés, provenant de cette bibliothèque (voir le programme). Les actes de ce colloque sont en cours de parution dans un dossier dédié de la revue Tabularia, sources écrites des mondes normands médiévaux.

Conjointement à ce colloque, onze manuscrits, produits par le scriptorium du Mont Saint-Michel ou provenant de la bibliothèque médiévale de ce monastère, ont été prêtés à la Ville d’Avranches par la Bibliothèque nationale de France. Ces livres remarquables ont été présentés au Scriptorial dans le cadre de l’exposition d’été « Trésors de calligraphie et denluminure normandes », organisée du 26 juin au 30 septembre 2018 (voir le catalogue de lexposition).

Enfin, depuis le printemps 2017, les cartels descriptifs des manuscrits présentés lors des expositions temporaires organisées chaque trimestre au Scriptorial sont mis en ligne et archivés sur le site de la BVMSM, afin de permettre leur consultation par un plus large public, et une fois ces expositions terminées.

 

Autres réalisations autour de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel

Le programme de recherche Ex monasterio Montis Sancti Michaelis vise également à rassembler différents projets de catalogage et d’édition de textes en lien avec les sources décrites et rendues accessibles dans la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel. Ces projets, dotés d’une certaine autonomie, sont toutefois complémentaires et interopérables. Ils s’articulent autour de trois principaux axes :

  • des éditions de textes utiles à l’histoire du Mont Saint-Michel ;
  • l’étude matérielle des manuscrits anciens du Mont Saint-Michel ;
  • la constitution de thesauri et d’index d’autorité.

 

Les éditions de textes utiles à l’histoire du Mont Saint-Michel

Il faut ici comprendre la notion de « sources utiles à l’histoire du Mont-Saint-Michel » sous une acception large. Nous avons choisi d’accueillir des textes de facture diverse qui nous permettent d’approcher la communauté monastique montoise non seulement à travers la conscience qu’elle a elle-même de son histoire, mais aussi à travers ses pratiques liturgiques et ses préoccupations spirituelles, intellectuelles ou matérielles. Nous ne limitons donc pas le corpus à une typologie particulière de sources et nous n’excluons aucun genre littéraire a priori. Enfin, nous nous situons dans une chronologie large, du Moyen Âge à la Révolution française, qui nous permet de rendre compte des jeux d’intertextualité à l’intérieur de la production écrite des moines du Mont-Saint-Michel.

Parmi les éditions de textes en cours de réalisation, il convient de citer :

  • les inventaires anciens du Mont Saint-Michel dans le cadre de l’Équipex Biblissima accessibles sur ThecaeLab (resp. Marie Bisson) ;
  • le Corpus historiographique de dom Thomas Le Roy, en prolongement de la thèse de doctorat de Marie Bisson ;
  • les Ordinaires liturgiques du Mont Saint-Michel (XIVe-XVe siècle), en prolongement de la thèse de doctorat de Louis Chevalier ;
  • des Miracles et varia (éd. Catherine Jacquemard) ;
  • les Traités scientifiques du ms. Avranches, BM, 235 (éd. Catherine Jacquemard) ;
  • le De abbatibus, une chronique des abbés du Mont Saint-Michel (éd. Pierre Bouet, Olivier Desbordes, Marie Bisson et Stéphane Lecouteux) ;
  • les Constitutiones de 1258 (éd. Arsène Georges).

 

L’étude matérielle des manuscrits anciens du Mont Saint-Michel

Le livre manuscrit, en tant qu’objet matériel et archéologique, fait l’objet d’un partenariat de recherche entre la Ville d’Avranches, le Centre de Recherche sur la Conservation (CRC) et le CRAHAM dans le cadre d’un projet d’Étude Matérielle des Manuscrits Anciens du Mont Saint-Michel (dir. Laurianne Robinet et Stéphane Lecouteux), déposé lors de l’appel à projets « Patrimoine écrit » 2018 du Ministère de la Culture. Les financements obtenus pour cette opération (Ministère de la Culture, Fondation des Sciences du Patrimoine au travers de l’Équipex PATRIMEX, CRC et Ville d’Avranches) ont permis d’analyser un corpus de 54 manuscrits réunis dans 46 volumes produits entre 980 et 1100. Les matériaux étudiés sont le parchemin, l’encre et les matières colorantes. Six campagnes d’analyses matérielles, réalisées par l’équipe du CRC au moyen d’outils portables et non invasifs, ont été menées sur place, à la Bibliothèque patrimoniale d’Avranches, en 2019 (voir le documentaire réalisé à cette occasion). Des analyses complémentaires, en imagerie chimique, ont également été conduites par l’équipe du CRC à la Cité de la musique, à Paris, sur six manuscrits plus richement enluminés entre novembre 2019 et février 2020. Un bilan des premiers résultats obtenus a été présenté lors du séminaire d’Histoire des bibliothèques anciennes (IRHT, 6 mars 2020). Un bilan plus complet et plus approfondi a été présenté lors du 18e séminaire international Care and conservation of manuscripts de Copenhague le 15 avril 2021 (voir la vidéo de cette dernière présentation : en français ; en anglais). Les résultats finaux seront publiés prochainement dans diverses revues scientifiques spécialisées. Ces données viendront ultérieurement enrichir les notices des manuscrits de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel ainsi que les informations muséographiques fournies aux visiteurs dans le parcours permanent du Scriptorial.

 

La constitution de thesauri et d’index d’autorité

L’indexation, dans le cadre de l’édition du corpus de dom Thomas Le Roy et du corpus des inventaires anciens, a permis d’établir, tester et utiliser un outil commun au Centre Michel de Boüard et à l’Équipex Biblissima, mis en place par le pôle Document numérique : un thesaurus des noms de personnes, des noms de lieux et des titres d’œuvres. Ces thesauri interopérables sont enrichis au fur et à mesure de l’avancée des recherches menées dans d’autres programmes de recherches du CRAHAM sur les sources de la Normandie médiévale (e-Cartae, Thecae…). Ils devraient également s’enrichir d’un thesaurus de pièces liturgiques et d’un thesaurus des saints rencontrés dans les œuvres montoises éditées.

 

Livraison d’une nouvelle interface utilisateur de la BVMSM en 2021

Le pôle document numérique de la MRSH livrera très prochainement la nouvelle interface graphique de la Bibliothèque virtuelle du Mont Saint-Michel, développée dans le cadre du projet RIN Norécrit (2019-2021). La mise en place du protocole IIIF, pour la visualisation des images couleurs de haute résolution en répondant aux normes d’interopérabilité internationales, augmentera sensiblement la qualité comme la rapidité d’affichage des reproductions numériques des manuscrits. Cette évolution a nécessité le remplacement de l’outil de publication d’instruments de recherche en XML-EAD, Pléade, et de sa visionneuse d’image, par le nouveau moteur d’affichage MaX, développé à l’Université de Caen Normandie par le CERTIC et le pôle Document numérique. La navigation comme la présentation des données sur le site gagneront ainsi en ergonomie. La prochaine livraison de la BVMSM, attendue dans le courant de l’année 2021, constituera la première évolution majeure dans l’organisation et la présentation des données du site depuis sa mise en ligne en avril 2017.

 

                                                                       Stéphane LECOUTEUX- CRAHAM


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.