Archives de catégorie : Scandinavie / Scandinavia

Victor Barabino, Cultures militaires et cultures religieuses en Scandinavie

Victor Barabino, Cultures militaires et cultures religieuses en Scandinavie au tournant de la christianisation : une nouvelle articulation entre guerre et foi, Xe-XIIIe siècle, dir. Alban Gautier (Université de Caen Normandie, CRAHAM), codir. Ryan Lavelle (Université de Winchester)

Résumé du projet 

En quoi la christianisation a-t-elle impliqué un rapport différent à la guerre chez les « hommes du Nord » ? Le présent travail de recherche, mené depuis 2019, porte sur la relation au conflit armé dans les mondes scandinaves médiévaux (royaumes scandinaves, Islande et îles Britanniques) tout au long du processus de conversion des monarchies scandinaves qui s’enclenche à la fin de l’époque viking (fin du Xe siècle – fin du XIIIe siècle). Le projet s’inscrit ainsi dans l’axe transversal B du CRAHAM sur les « Mondes normands dans l’Europe médiévale » en s’attachant à montrer une communauté de cultures militaires et religieuses entre ces différents espaces

Le premier objectif est d’étudier les héritages de l’âge viking qui perdurent dans les conceptions de la guerre après la christianisation, qu’il s’agisse de structures militaires (bandes armées), de pratiques (banquet, tactique du raid et de l’expédition, armements) ou de représentations (figure du guerrier fauve) associées au conflit armé, principalement à partir de sources archéologiques (runes, mobilier funéraire) et mythologiques (eddas, poésie scaldique).

Il s’agit ensuite de déceler dans les formes de cultures guerrières qui émergent avec la christianisation des éléments de transfert des modèles occidentaux, au travers de nouvelles institutions (gardes royales, armées permanentes) et conceptions (idéologies de la « guerre juste » et de la croisade) découlant de l’instauration de monarchies chrétiennes en Scandinavie. Le travail est ainsi mené à la fois du point de vue de l’histoire des représentations à partir de sources narratives telles que les sagas (Heimskringla) ou la Gesta Danorum, et de l’histoire institutionnelle à partir de textes normatifs comme les Lois de la hird (auxquelles un mémoire a précédemment été consacré) ou la Lex Castrensis de Sven Aggesen. L’étude adopte ici une démarche comparative visant à distinguer les modèles d’armées qui émergent au cours de la période dans cette « diaspora viking » (Judith Jesch, 2015).

Le projet de recherche doit ainsi aboutir à une vision différenciée selon les espaces des mutations qui ont eu lieu dans la manière de concevoir, d’organiser et de faire la guerre au cours de la christianisation des « hommes du Nord ». Il s’attache à déterminer ce qui, dans le rapport au conflit armé des peuples scandinaves, tient de l’appropriation de modèles occidentaux importés avec la nouvelle religion et ce qui relève de spécificités régionales, héritées des cultures guerrières païennes.

 

                                     Victor Barabino, CRAHAM UMR 6273

Premières fouilles sur le site de la Tombe à Bateau de Gjellestad (Østfold, Norvège)

Fin 2018, les archéologues de l’Institut Norvégien de la Recherche sur le Patrimoine (Norsk institutt for kulturminneforskning, NIKU) ont révélé une découverte spectaculaire réalisée à Gjellestad (municipalité de Halden, Østfold) à partir de relevés géoradar : un bateau-tombe de 22 mètres de long, enterré au sein d’un ensemble de tertres funéraires et de maisons-longues. Cette annonce était d’autant plus sensationnelle qu’aucun navire viking en si bon état et aussi imposant n’avait été retrouvé en Norvège depuis plus d’un siècle. Parmi les précédents les plus notables, on compte ainsi les célèbres bateaux d’Oseberg et de Gokstad conservés et exposés à Oslo. Des fouilles prospectives ont ensuite été menées en août et en septembre 2019 et nous livrent d’ores et déjà quelques informations sur le site. Continuer la lecture de Premières fouilles sur le site de la Tombe à Bateau de Gjellestad (Østfold, Norvège)

Deux publications récentes sur les vikings

Jóhanna Katrín Friðriksdóttir The Valkyrie. Women of the Viking World, Londres, Bloomsbury Publishing, 2020.

Extrait, p. 14 :

« Gender is a fundamental category that has structured human societies throughout history, but it is much more complex than a simple male/female binary. One of the factors that complicate gender identity, especially for women, is age. Women were (and are) perceived differently depending on whether they are unmarried or married, fertile or not, and becoming a widow could give women a new-found freedom and independence but also leave them unprotected. As both literary sources and burials show, old women were sometimes seen as dignified and worthy of respect, or witch-like. The Norse had sophisticated laws that provided married and widowed women with substantial scope and security, and the protections afforded to children suggest that they were seen as valuable members of society. On the other hand, adolescent girls seem to have had little ability to make their own decisions and they were often married off as suited their family. The book will follow the life cycle, addressing each of these phases in turn to uncover the complexity of a woman’s experiences and the shifting identities and roles she might have had.”

Christian Cooijmans, Monarchs and Hydrarchs: The Conceptual Development of Viking Activity across the Frankish Realm (c. 750–940), Londres et New York, Routledge, 2020.

Extrait, p. 9:

“All in all, by introducing and implementing an original methodological framework to reconsider regional viking movements around the Frankish realm, this study allows overarching patterns of said endeavour to be identified and interpreted, offering a beneficial, novel perspective on the logistical and strategic considerations that would have governed them. Likewise, due to its focus on a sizeable yet comparatively underrepresented portion of the wider viking world, it will amass and accommodate bodies of evidence that have hitherto often been divided across disciplinary, linguistic, and geopolitical lines. By pairing this respective source material and research methodology – and presenting them to a wider academic audience – this work aspires to open up future opportunities for comparative and critical study of this far- reaching Scandinavian presence across the European mainland.”

Parution de S. Coviaux La fin du monde viking

Présentation du livre et de l’auteur (4e de couverture)

Entre les VIIe et XIIe siècle, les mondes nordiques entrent dans l’histoire de l’Occident. Leurs populations, polythéistes, deviennent chrétiennes, alors même que, parallèlement, les raids vikings prennent pour cibles les monastères et les églises du continent européen. Phénomène massif s’inscrivant dans la longue durée, la christianisation affecte les croyances religieuses mais, plus encore, les représentations politiques et la structure des sociétés du nord de l’Europe, la place des femmes ou bien encore les modes onomastiques. Stéphane Coviaux montre que ces mutations profondes s’expliquent autant par les initiatives venues du sein même de la société viking que par l’organisation de missions en provenance du monde chrétien. En croisant la runologie, l’archéologie funéraire, la poésie des scaldes, les textes de lois, les sagas islandaises et l’architecture religieuse, l’auteur signe un ouvrage enlevé qui jette un regard aussi neuf qu’inattendu sur ces mondes méconnus.

Stéphane Coviaux est professeur d’histoire en classes préparatoires littéraires. Spécialiste des mondes nordiques, il consacre ses travaux à la christianisation du monde viking. Également diplômé en langues et civilisations scandinaves, et traducteur de textes en langue norroise, il a co-écrit une histoire du Moyen Âge en Occident (2019).

Entretiens avec l’auteur à écouter sur

Paroles d’histoire (11 décembre 2019)

https://parolesdhistoire.fr/index.php/2019/12/11/84-la-christianisation-du-monde-viking-avec-stephane-coviaux/

Storia Voce (18 décembre 2019)

https://www.youtube.com/watch?v=JZEczLGToJ8

Publication récente : The Viking Way

Vient de paraître une seconde édition, entièrement révisée et augmentée, de l’important livre de Neil Price, The Viking Way. Magic and Mind in Late Iron Age Scandinavia (Oxford-Philadelphie, Oxbow Books, 2019, xxxiv-398 p.). Cet ouvrage, dont la première édition était parue en 2002, a marqué un jalon important dans l’étude des formes de la vie religieuse et des pratiques de magie et de sorcellerie dans la Scandinavie de l’époque viking. L’auteur, qui s’est appuyé tout autant sur les données archéologiques que sur les sources écrites, a en particulier mis en lumière l’importance des contacts et des transferts entre Scandinaves et populations finno-ougriennes de l’intérieur et du nord de la péninsule. Cette seconde édition inclut plus de 150 figures, plus de 40 pages de bibliographie et un index analytique très complet.

Une nouvelle traduction française du Livre des Islandais

Christophe Bord, spécialiste de langue et littérature scandinaves médiévales à l’Université de Toulouse, vient de faire paraître une nouvelle édition entièrement revue, corrigée et augmentée de son manuel d’initiation au scandinave médiéval. On y trouve à nouveau les éléments qui faisaient la qualité de la première édition, parue en 2004 : une présentation de l’histoire de la langue et de ses différentes variantes (en particulier les variétés orientales du norrois, souvent négligées par les manuels qui se concentrent sur les runes et sur le vieil islandais) ; une description de la grammaire illustrée par des exemples nombreux ; un choix de textes traduits et commentés.

À cela s’ajoute une contribution qui ne manquera pas d’intéresser tous les francophones qui s’intéressent aux mondes normands. Cette réédition contient en effet une traduction française complète et annotée du Livre des Islandais (Íslendingabók), composé aux environs de 1130 par le prêtre Ari Þorgilsson, dit Ari fróði (c’est-à-dire « le Savant »). Dans ce bref récit (vingt-cinq pages dans la traduction de Christophe Bord), l’auteur du XIIe siècle prétendait rapporter les conditions de la colonisation de l’Islande, la mise en place de plusieurs institutions (les « quartiers », l’Althing, le calendrier, etc.) et les premiers développements de l’Église islandaise (l’adoption du christianisme et l’histoire des premiers évêques de Skálholt). Cette œuvre, la plus ancienne composition historique réalisée par un Islandais dans sa propre langue, est donc d’une importance majeure pour la compréhension de l’histoire de l’île. À notre connaissance, elle n’avait pas fait l’objet d’une traduction française depuis celle (aujourd’hui bien vieillie) de Félix Wagner, parue à Bruxelles en 1898.

Christophe Bord, Initiation à l’étude de la langue des Vikings (scandinave médiéval), Paris, L’Harmattan, 2018 (la traduction du Livre des Islandais constitue la 6e partie du livre, p. 207-235).

Alban Gautier, Université de Caen Normandie / CRAHAM UMR 6273

Harriet Jean Evans, Animal-Human Relations on the Household-Farm in Viking Age and Medieval Iceland

Harriet Jean Evans, Animal-Human Relations on the Household-Farm in Viking Age and Medieval Iceland, Thèse de doctorat soutenue en 2017 (Université d’York)

Continuer la lecture de Harriet Jean Evans, Animal-Human Relations on the Household-Farm in Viking Age and Medieval Iceland

Linn Eikje Ramberg, Mynt er hva mynt gjør : En analyse av norske mynter fra 1100-tallet: produksjon, sirkulasjon og bruk

Linn Eikje Ramberg, Mynt er hva mynt gjør : En analyse av norske mynter fra 1100-tallet: produksjon, sirkulasjon og bruk, Thèse de doctorat soutenue en 2017 (Université de Stockholm)

Continuer la lecture de Linn Eikje Ramberg, Mynt er hva mynt gjør : En analyse av norske mynter fra 1100-tallet: produksjon, sirkulasjon og bruk

William Hereward Norman, The classical Barbarian in the Íslendingasögur

William Hereward Norman, The classical Barbarian in the Íslendingasögur, Thèse de doctorat soutenue en 2018 (Université de Cambridge)

Continuer la lecture de William Hereward Norman, The classical Barbarian in the Íslendingasögur

Timothy Carlisle, The walrus in the walls and other strange tales : a comparative study of house-rites in the Viking-age North Atlantic Region

Timothy Carlisle, The walrus in the walls and other strange tales : a comparative study of house-rites in the Viking-age North Atlantic Region, Thèse de doctorat soutenue en 2017 (Université d’ Aberdeen)

Continuer la lecture de Timothy Carlisle, The walrus in the walls and other strange tales : a comparative study of house-rites in the Viking-age North Atlantic Region

Rebecca J. S. Cannell, Prospecting the physicochemical past : three dimensional geochemical investigation into the use of space in Viking Age sites in southern Norway using portable XRF

Rebecca J. S. Cannell, Prospecting the physicochemical past : three dimensional geochemical investigation into the use of space in Viking Age sites in southern Norway using portable XRF, Thèse de doctorat soutenue en 2017 (Université de Bournemouth)

Continuer la lecture de Rebecca J. S. Cannell, Prospecting the physicochemical past : three dimensional geochemical investigation into the use of space in Viking Age sites in southern Norway using portable XRF

Bernadette McCooey, Farming practices in pre-modern Iceland

Bernadette McCooey, Farming practices in pre-modern Iceland, Thèse de doctorat soutenue en 2017 (Université de Birmingham)

Continuer la lecture de Bernadette McCooey, Farming practices in pre-modern Iceland

Beñat Elortza, A comparative analysis of the transformation of the Scandinavian military apparatus from a European perspective, c. 1035-1202

Beñat Elortza, A comparative analysis of the transformation of the Scandinavian military apparatus from a European perspective, c. 1035-1202, Thèse de doctorat soutenue en 2017 (Université d’Aberdeen)

Continuer la lecture de Beñat Elortza, A comparative analysis of the transformation of the Scandinavian military apparatus from a European perspective, c. 1035-1202

Vittorio Mattioli, Grímnismál : a critical edition

Vittorio Mattioli, Grímnismál : a critical edition, Thèse de doctorat soutenue en 2018 (Université de St Andrews)

Continuer la lecture de Vittorio Mattioli, Grímnismál : a critical edition

Louisa Taylor, Moderation and restraint in the North : ideals of elite conduct in High Medieval England, Norway and Denmark

Louisa Taylor, Moderation and restraint in the North : ideals of elite conduct in High Medieval England, Norway and Denmark, Thèse de doctorat soutenue en 2016 (University College London)

Continuer la lecture de Louisa Taylor, Moderation and restraint in the North : ideals of elite conduct in High Medieval England, Norway and Denmark